Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 août 2018 - 09:52

Québec solidaire prône encore la gratuité scolaire

Par Jérôme Blanchet-Gravel, Journaliste

Si Québec solidaire parvenait à prendre le pouvoir, il instaurerait la gratuité scolaire du CPE au doctorat sur une période de cinq ans. C'est du moins ce que prétendent les chefs de cette formation de gauche, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois. 

De passage la semaine dernière en Estrie à l’occasion du lancement de la campagne régionale des candidates et candidats solidaires, Mme Massé et M. Nadeau-Dubois ont profité de l'occasion pour annoncer la fin des des rentrées dispendieuses pour les familles québécoises.

« Offrir des lunchs à 5$ ou des chèques de 100 $, c'est tourner autour du pot. Il faut s'attaquer aux tarifs. Avec la gratuité scolaire, les parents vont faire chaque année des économies moyennes de 1 850 à 5 070 $ par enfant gardé en CPE et 560 $ par enfant au primaire et au secondaire. On va se le dire: ça fait une différence énorme dans un budget familial », a soutenu Manon Massé.

Selon les représentants du parti, le matériel scolaire n’est qu’une petite partie des frais de la rentrée. Il faut ajouter à ces frais des factures des frais généraux, des frais de garde et de surveillance, des sorties scolaires et du transport scolaire.

« Je parle avec beaucoup de parents. Quand on compare nos factures de la rentrée, je constate qu’on ne paye pas les mêmes frais d’une école à l’autre. La disparité des coûts de la rentrée, ça se voit au sein de notre circonscription et à travers les régions du Québec », a affirmé Christine Labrie, qui insiste sur le fait qu'elle est la mère de trois enfants.

Une idée jugée populaire

Toujours selon les représentants de QS, entre 2010 et 2016, plus de 1,5 milliards $ auraient été coupés dans le secteur de l’éducation. Pendant ce temps, les frais de scolarité à l’université auraient continué d’augmenter avec l’indexation, pour atteindre 3103 $. Une situation jugée scandaleuse.

Rappelons que Gabriel Nadeau-Dubois s'est fait connaître au Québec pour son implication dans le mouvement des carrés rouges, au printemps 2012. Il avait alors refusé de condamner la violence commise par les franges radicales de son propre mouvement.

Sur le plan de l'accessibilité aux études, le Québec aurait aussi été doublé de vitesse par Terre-neuve-et-Labrador, une nouvelle jugée inquiétante à l'heure de la pénurie de main-d'oeuvre et du vieillissement de la population.


« Les vieux partis doivent assumer les décisions qu'ils ont prises depuis 30 ans. Instaurer la pleine gratuité scolaire du CPE au doctorat équivaut à une fraction des dépenses totales de l’État. Qu’on cesse de nous répéter que c’est irréaliste ou irresponsable. C’est un choix politique appuyé par les deux tiers de la population québécoise », a martelé Gabriel Nadeau-Dubois.


 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.