Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 septembre 2018 - 08:54 | Mis à jour : 15:20

Le Syndicat des enseignants de la Chaudière interpelle le premier ministre

Toutes les réactions 1

À quelques jours des élections, des représentants du Syndicat de l’enseignement de la Chaudière sont allés à la rencontre de Philippe Couillard afin de réclamer que l’éducation soit au cœur des engagements du Parti libéral du Québec. Ils l'ont fait alors que M. Couillard était de passage en Beauce hier. 

Les enseignants veulent que les partis se prononcent sur leur situation et les enjeux qui les concernent. Les enseignants veulent assurer une composition de classe équilibrée et des services suffisants pour les élèves. Ils veulent aussi que leur autonomie professionnelle soit reconnue et que leur soit offerte une charge de travail respectueuse du personnel enseignant. Enfin, ils voudraient que les enseignants sont mieux rémunérés. 

« Il est primordial d’améliorer le quotidien des enseignantes et enseignants du Québec qui ont une tâche trop lourde et de plus en plus complexe. Ils veulent qu’on parle de ce dont ils ont besoin pour améliorer leur travail au préscolaire, au primaire, au secondaire, à la formation professionnelle et à l’éducation des adultes. L’éducation, c’est incontournable! », a expliqué Dominic Loubier, président du Syndicat de l’enseignement de la Chaudière, tout en rappelant que son organisation ne fait pas de politique partisane.

Le Syndicat de l’enseignement de la Chaudière est actif dans le mouvement Pour l’École Publique (PEP). L’objectif de ce mouvement initié par la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) est de s’assurer que l’école publique soit au cœur des discussions pour toute la durée de la campagne électorale et à l’avant-plan des préoccupations du gouvernement que la population élira le 1er octobre prochain.

Le Syndicat de l’enseignement de la Chaudière représente plus de 1500enseignantes et enseignants de tous les secteurs à l’emploi de la commission scolaire de la Beauce-Etchemin. Il est affilié à la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Mais vous allez arrêter quand avec vos demandes les enseignants ! Vous travaillez 10 mois par année et gagnez 80 000 $ / an en plus des journées pédagogiques. Tout le monde tire la couverte de son bord va falloir que ça pète a quelque part sinon on s'en va dans le mur !

    Ouff - 2018-09-28 10:32