Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 juin 2018 - 09:57

Fonds québécois d'initiatives sociales

Québec accorde plus de 4,6 M $ pour poursuivre les Alliances de solidarité

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Le gouvernement du Québec investira 4 646 195 $ pour poursuivre les Alliances pour la solidarité dans la région de la Chaudière-Appalaches. Ces sommes, qui découlent du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023, permettront de mettre en place des projets régionaux et locaux issus de la communauté et visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale.   

Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. François Blais, ainsi que la députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la région de la Chaudière-Appalaches, Mme Dominique Vien, ont annoncé aujourd’hui cette importante hausse.

L’enveloppe sera destinée à financer une nouvelle entente régionale qui favorisera la mobilisation des milieux et la réalisation d’initiatives locales et régionales répondant aux priorités d’action établies par les partenaires.   

Cette annonce émane de la mesure 11 du Plan, qui prévoit des investissements historiques de 160,1 millions de dollars d’ici 2022-2023 afin de poursuivre les Alliances pour la solidarité. Les projets seront financés par l’intermédiaire du Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS). 

« Le gouvernement du Québec s’est engagé à favoriser l’inclusion économique et la participation sociale du plus grand nombre de personnes et à sortir plus de 100 000 personnes de la pauvreté. Afin d’atteindre cet objectif ambitieux, il est nécessaire d’agir sur plusieurs fronts. Les sommes annoncées aujourd’hui permettront de donner un nouvel élan aux Alliances pour la solidarité et de miser sur un mode de gouvernance axé sur les besoins ainsi que les réalités des milieux en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, et ce, sur l’ensemble du territoire québécois », affirme François Blais, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale.  
« Les investissements annoncés aujourd’hui démontrent l’importance accordée par le gouvernement du Québec aux priorités liées à la pauvreté et à l’exclusion sociale dans la région de la Chaudière-Appalaches. Ils permettront à nos partenaires locaux et régionaux de mettre en place des projets concrets qui répondent aux besoins spécifiques de notre région », de dire Dominique Vien, députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches.   

Faits saillants

Des démarches seront entreprises au cours des prochaines semaines auprès des élus et des partenaires de la région de la Chaudière-Appalaches afin de procéder à la signature d’une nouvelle entente permettant de poursuivre les Alliances pour la solidarité et, du même coup, confier la gestion des sommes provenant du FQIS. Le gouvernement reconnaît ainsi la capacité des acteurs locaux et régionaux d’établir les besoins de leur milieu et de trouver les solutions les plus adéquates pour y répondre.

Cette nouvelle entente régionale bénéficiera d’un soutien financier total de 4 646 195 $.   

À la suite d’un appel de projets lancé en 2016, neuf projets visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale ont été financés dans la région de la Chaudière-Appalaches. Une enveloppe de 231 202 $ sera rendue disponible à partir de la somme prévue pour la région, afin de prolonger, le cas échéant, les projets le nécessitant pour une durée maximale de 8 mois, soit jusqu’au 31 décembre 2018. Les promoteurs de chacun de ces projets seront contactés par le Ministère. 

Le Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023, qui totalise des investissements de près de 3 milliards de dollars, a comme objectif principal de faire sortir plus de 100 000 personnes de la pauvreté. Ce plan prévoit des mesures ambitieuses pour faire reculer la pauvreté, dont un investissement de 1,25 milliard de dollars pour l’instauration en 2023 d’un revenu de base pour des personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi.  

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.