Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 octobre 2018 - 04:00

Les médicaments ne font pas tous bon ménage : une semaine de sensibilisation

Par Salle des nouvelles

Le Centre ingéré en santé et services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches participe à la Semaine nationale de la sécurité des patients qui a commencé hier et qui se terminera lundi prochain. En participant à cette activité, le CISSS de Chaudière-Appalaches souhaite sensibiliser la population à la façon de prendre des médicaments de manière sécuritaire. 

La population sera invitée à visiter les kiosques qui se retrouveront dans plusieurs installations du CISSS de Chaudière-Appalaches et à consulter la documentation se retrouvant sur le site Web de l’organisation. 

Cette année, le thème est « Les médicaments ne font pas tous bon ménage ». Il vise à inciter les usagers et le personnel soignant à faire appel à l’examen des médicaments dans le cas de toute personne à qui cinq médicaments ou plus sont prescrits. 

Tous ont un rôle à jouer pour éviter les accidents. La Semaine nationale de la sécurité des patients encourage les usagers à questionner, écouter et parler de leurs médicaments avec les professionnels de la santé en utilisant l’outil « 5 questions à poser à propos de vos médicaments » qui est disponible sur le site Web du CISSS de Chaudière-Appalaches. 

Voici les cinq questions vitales à poser à propos de ses médicaments : 

  1. Changements ? - Est-ce que des médicaments ont été ajoutés, supprimés ou changés et pourquoi? 
  2. Continuer ? - Quels médicaments dois-je continuer à prendre et pourquoi? 
  3. Usage correct ? Comment dois-je prendre mes médicaments et pour combien de temps? 
  4. Surveiller ? Comment vais-je savoir si mes médicaments agissent et quels sont les effets secondaires que je devrais surveiller? 
  5. Suivi?  Aurais-je besoin de tests et quand dois-je prendre mon prochain rendez-vous? 

Le CISSS de Chaudière-Appalaches travaille activement à réduire les erreurs médicamenteuses, le taux de réadmission à l’hôpital lié à un événement indésirable causé par des médicaments, et à améliorer la transmission de renseignements relatifs à la médication des usagers. Pour ce faire, le CISS doit mettre en application les meilleures pratiques en matière de « sécurité du circuit du médicament ».

L’implantation du bilan comparatif des médicaments (BCM) est un exemple de bonne pratique. Il invite le personnel des hôpitaux à s’informer sur la prise de médicaments des usagers. Ce questionnement est rendu nécessaire afin de réaliser le BCM qui a pour objectif de bien connaitre l’ensemble des médicaments pris par un usager. Une pratique qui se fait en collaboration, entre autres, avec son pharmacien et ses proches, si nécessaire. Le BCM est fait lors de l’admission, le transfert et le départ d’un usager d’un établissement de santé.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.