Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 mars 2018 - 18:00

« J’aurais mal viré si je n’avais pas découvert le football » - Murura Amani Malinda

Par Alex Drouin, Journaliste

Avec la fonte des neiges, l’ancien des Condors, Murura Amani Malinda, a très hâte à sa prochaine saison de football alors qu’il s’alignera avec la prestigieuse équipe de football du Rouge et Or de l’Université Laval. Plus jeune, Murura n’aurait jamais pensé se rendre aussi loin dans le monde du football et encore moins atteindre les rangs universitaires un jour.

À lire également : 

« J’aurais mal viré si je n’avais pas découvert le football », a dit du bout des lèvres celui qui est né au Congo et qui est arrivé au Québec à l’âge de neuf ans.

« Au secondaire, je me tenais avec des personnes qui avaient une mauvaise influence sur moi », a-t-il ajouté en mentionnant qu’il ne s’agissait pas d'une gang de rue.

Lorsqu’il a commencé ses études dans sa nouvelle ville d’adoption, à l’école Du Phare, à Sherbrooke, il était l'un de ces élèves dans le programme en difficulté pour ceux qui en arrachaient.

« Les cours de français étaient difficiles et je ne faisais pas beaucoup d’efforts pour m’en sortir », se souvient-il.

Le football a croisé sa route et l’a sauvé

Le jeune Murura était en deuxième secondaire lorsqu’il a commencé à pratiquer le football, un sport qu’il n’affectionnait pas particulièrement.

« Je n’aimais vraiment pas ça! », s’est-il exclamé.

Puis, il y a eu un déclic que ni lui ni son entraîneur de l’époque ne peuvent expliquer.

« C’est à l’été 2012 qu’il a réellement eu la piqûre du football », se souvient celui qui était son entraîneur avec les Patriotes, Guillaume Blouin. D’ailleurs, lorsque ce dernier s’est amené avec les Condors, Murura l’a suivi.

« J’ai eu le privilège d’être son entraîneur pendant trois ans à l'école Du Phare et c’est un naturel avec des mains extraordinaires. Les seules fois où j’en ai vu des aussi sûres, c’était lorsque j’étais entraîneur au calibre universitaire », a louangé Blouin.

Murura a évolué comme receveur de passes et demi défensif lors de son séjour avec la formation de Sherbrooke et en 2012, il a été élu le joueur du match lors de la finale du Bol d’Or juvénile remporté par son équipe.

« J’ai compris que si je voulais continuer de jouer au football, je devais rester à l’école », se souvient le footballeur, qui a finalement terminé ses études secondaires en allant à l’école aux adultes.

De bonnes statistiques avec les Condors

En trois saisons avec les Condors, il a amassé 1328 verges de gains sur les retours de bottés en plus d’avoir réalisé deux touchés. Il a également participé à 60 plaqués en plus d’avoir intercepté deux passes et ajouté 242 verges de gains offensifs.

« Il travaille tellement fort et il ne tient jamais rien pour acquis, a souligné Blouin. Il veut toujours s’améliorer et ce n’est pas son style de trouver des excuses. »

« Je n’ai jamais pensé me rendre jusqu’à l’université », a répondu Murura qui a été convoité par toutes les équipes universitaires de la province.

Il a visité les installations sportives de l’Université de Concordia et celles de Laval pour finalement opter pour cette dernière.

Une prochaine saison avec plusieurs défis

Ils sont rares les joueurs ayant évolué avec le Rouge et Or, qui ont réussi à avoir un impact dès leur année recrue.

« Je n’ai pas l’intention de prendre la place de personne, mais de faire la mienne en travaillant fort, a dit avec assurance celui qui souhaite poursuivre ses études en éducation physique ou en intervention sportive. Ça va être difficile, car il y a beaucoup de bons athlètes. »

Murura croit-il en ses chances d’atteindre la Ligue canadienne de football un jour? À cette question, il a répondu que c’était un rêve devenu possible…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.