Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 mars 2016 - 11:14 | Mis à jour : 12:05

Concurrence entre le Pavillon du cœur et gyms de la région : à la recherche de solutions

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 12

À la suite d’un reportage exclusif d’EnBeauce.com où plusieurs centres d’entrainement de la région dénonçaient une compétition malsaine du Pavillon du cœur Beauce-Etchemin, les différents acteurs du privé et de l’organisme se rencontreront ce vendredi afin de trouver des solutions à la problématique.

Rappelons que le Studio Santé Gym, Cardio Gym, Tonus, Studio Énergie Plus, Cardio 4 Saisons et Cardio féminin déploraient que la Fondation du cœur, qui bénéficie d’avantages financiers en raison de son statut d’organisme, leur fasse directement concurrence sur le terrain avec le Pavillon du cœur. Voir le texte « Des centres d’entrainement dénoncent une compétition malsaine du Pavillon du cœur ».

Selon Tommy Bolduc, propriétaire du Centre de santé l’Évasion à Beauceville qui prendra part à la pré-rencontre entre les gyms ce jeudi, il est possible de trouver un terrain d’entente afin d’élaborer un partenariat satisfaisant pour les deux parties. Toutefois, celui-ci croit qu’il faut d’abord éliminer les zones grises quant à la clientèle admissible au Pavillon du cœur. Puis, l’entrepreneur lance l’idée d’un programme d’accréditation pour les centres d’entrainement privés afin que ceux-ci puissent travailler de pair avec l’organisme pour certains types de clientèle. Comme pour tous les autres gyms, M. Bolduc est cependant conscient qu’il ne pourrait accueillir une personne présentant un cas plus lourd en matière de santé. En ce sens, il comprend la mission première de la Fondation.

Contrairement aux allégations véhiculées par certains, les propriétaires des centres d’entraînement ne souhaitent donc pas la fermeture du Pavillon du cœur et comprennent que certaines personnes ont réellement besoin des services offerts sur place compte tenu de leur état de santé critique. Toutefois, ceux-ci demandent à trouver des solutions en ce qui a trait au centre d’entrainement du Pavillon, soit l’un des nombreux services offerts par l’organisme, qui, en acceptant pratiquement tout le monde, vient empiéter dans le champ d’action du privé qui ne jouit pas des mêmes avantages financiers que la Fondation.

Comme en font état certains commentaires de la population sur EnBeauce.com et sur les réseaux sociaux, il s’agit là d’une situation de concurrence malsaine et même déloyale qu’il faut corriger.

Selon la direction de l’organisme, la vocation première du Pavillon du cœur est d’améliorer la qualité de vie, la santé et le bien-être des personnes atteintes de maladies chroniques en proposant une offre de service adaptée. « Nos services sont principalement offerts aux personnes nouvellement diagnostiquées d’une maladie chronique ou dont la maladie chronique affecte la vie quotidienne. Une gamme de programmes, d’activités et de services complémentaires a aussi été développée pour que les clients maintiennent les acquis qu’ils ont développés. Une fois rétablies, ces personnes peuvent également poursuivre leur programme dans les centres de conditionnement privés du territoire », a indiqué la directrice générale Marie-Andrée Giroux.

Or, en évoluant en tant qu’entreprise d’économie sociale, l’organisme se doit de générer ses propres revenus pour ne pas dépendre continuellement du gouvernement. C’est d’ailleurs pour cette raison que la Fondation a choisi d’offrir ses services à une plus vaste clientèle. « Notre mission est d’aller chercher les gens qui n’iraient pas dans les centres privés […] J’avoue cependant qu’il y a une zone grise en ce qui concerne la prévention », mentionne Mme Giroux.

Investissement de 1 791 000 $

Selon les données fournies par la Fondation du cœur, la construction du Complexe communautaire-santé dans lequel le Pavillon du cœur a vu le jour a nécessité un investissement total de 1 791 000 $. L’organisme a investi 869 000 $ de sa poche dans le projet.

Quelques acteurs du milieu y ont participé financièrement, dont la Ville de Saint-Georges, le Conseil économique de Beauce, le CLD Robert-Cliche, CAMBI et IGA Rodrigue et filles, pour un total de 390 000 $. Les dons d’entrepreneurs et dons en bien et services s’élèvent à 70 000 $ selon la Fondation du cœur. L’organisme a aussi obtenu du financement auprès du ministère des Affaires municipales dans le cadre du Programme d’infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) pour une somme de 462 000 $.

Finalement, la Fondation a également obtenu une exemption de taxe foncière auprès du ministère des Affaires municipales récemment.

« Le modèle coopératif de notre organisme dispose d’un financement limité réparti de la façon suivante : 25 % du CISSS de Chaudière-Appalaches, 25 % de la Fondation du cœur Beauce-Etchemin et 50 % de revenus autonomes qui sont nécessaires et essentiels au maintien de la mission de notre organisation. Le Pavillon du cœur ne roule pas sur l’or et doit relever le défi du financement avec rigueur et assiduité afin de maintenir ce précieux service sur le territoire », conclut Marie-Andrée Giroux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

12 réactionsCommentaire(s)
  • Or, en évoluant en tant qu’entreprise d’économie sociale, l’organisme se doit de générer ses propres revenus pour ne pas dépendre continuellement du gouvernement.
    Investissement de 1 791 000 $ L’organisme a investi 869 000 $ de sa poche dans le projet. L’organisme a aussi obtenu du financement auprès du ministère des Affaires municipales dans le cadre du Programme d’infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) pour une somme de 462 000 $.Finalement, la Fondation a également obtenu une exemption de taxe foncière auprès du ministère des Affaires municipales récemment.
    Comme en font état certains commentaires de la population sur EnBeauce.com et sur les réseaux sociaux, il s’agit là d’une situation de concurrence malsaine et même déloyale qu’il faut corriger.

    Andrée Giroux - 2016-03-30 12:14
  • Je me suis entraîné dans des gyms durant plusieurs années sans être un athlète. Je fais mon entrainement à la maison depuis plus d'un an. J'étais de moins en moins à l'aise dans les gyms, car trop d’individus y recherchaient l'apparence physique au détriment de la forme. Je suis allé à la fondation du coeur quelques fois sans m'y abonner. C'est certain que je choisirais la fondation du coeur si je décidais de me m'abonner de nouveau. La raison ? on est salué, la politesse est de mise, les gens en place nous conseillent. Le volume de la musique ne varie pas selon les clients en place. Contrairement à certains gyms, au pavillon du coeur, on respecte ceux n'étant pas des athlètes. Au pavillon du coeur, on comprend que les stationnements pour handicapés ce n'est pas une vitrine privilégiée pour que les flasheux nous montrent leur voiture sport, mais plutôt un endroit réservé pour les gens ayant une vignette à cette effet.


    Martin - 2016-03-30 12:18
  • @ Martin: si tu n'a pas de problèmes de santé, de toute évidence tu ne fait que prouver ce que les gym dénoncent. En quoi le pavillon du coeur doit-il aider quelqu'un qui n'aime pas aller ailleurs ??? C,est de l'argent des contribuables et des donateurs dont on parle ici.

    À lire ton commentaire on comprend que les gens qui ont des jugements sur les gym et qui ont une faible estime de soi ont le droit d'aller s'y entrainer???

    Quoi ??? - 2016-03-30 12:40
  • SI LE PAVILLON DU COEUR QUI RECOIT DU FINANCEMENT DE PLUSIEURS DONNATEURS NE ROULE PAS SUR L`OR ET DOIT RELEVER DES DEFIS POUR DU FINANCEMENT, IMAGINER MAINTENANT LES CENTRES PRIVES QU`EST-CE QU`ILS DOIVENT FAIRE !

    DMF - 2016-03-30 12:47
  • Pour avoir l'exemption de taxe foncière il ne faut pas être en compétition avec le privé. Cela doit se traduire par des services complémentaires. Parlez-en aux anciens dirigeants de la Coop funéraire eux ils n'y ont pas eu droit. Mon malaise= certains GYM ont donnés au pavillon du cœur dans leur campagne de financement.

    LB - 2016-03-30 13:03
  • LB: si ce que tu dis est vrai,là fondation aurait bullshitte pour avoir l'exemption ? Dans l'autre article les propriétaires de gym disent qu'ils perdent des clients et on voit dans les commentaires que la fondation acceptent n'importe qui,donc il font de la concurrence au privé...

    LG - 2016-03-30 13:17
  • Tout ce qui a rapport avec la ville de St-Georges est douteux et malsain. Le pavillon bénéficie d'avantages, la ville vend le terrain de la maison Lacroix à la SQ sans appel d'offre...à vous de juger!

    Beaucevillois - 2016-03-30 15:29
  • Jai été au pavillon pour une réadaptation, je me suis entraîné dans des gyms plusieurs années. Je confirme que ce n'est pas du tout la mêmes clientèles,ni les mêmes services. Dommages que certains ne voit pas la différence.

    Christian - 2016-03-30 17:54
  • Monsieur, je reçois les services du pavillon du cœur depuis 2 ans en suivant divers programmes adaptés à mes problèmes de santé et sous la supervision de personnels formés ,diplômés, et spécialisés. La grande majorité des personnes que je voient au pavillon sont des personnes agées de plus de 55ans. J'ai déjà été membre de gym privé malheureusement il n'y a pas de programme développé pour les personnes agées, de plus lors des heures de grandes affluence cette clientèle est souvent pas la bienvenue . La société vieillit ,il serait peut-être temps que les gyms privés se mettent à la page et investissent dans la formation de leur personnel (parfois douteuse) et dans le renouvellement de leur offre et programme autant collectif qu'individuel. Par ailleuras je paie aussi cher au pavillon qu'au privé.

    Jacques Francoeur - 2016-03-31 13:12
  • Ici, on n'arrête pas de parler de compétition déloyale, mais où est la place au libre marché?? À ce que je sache les gens sont libres de décider où ils vont s'entraîner. De plus, la fondation s'est battu pendant des années pour se trouver un local, à ma connaissance il n'y a aucun propriétaire de gym qui a offert de les héberger. Ils n'ont juste pas vu que ce type de clientèle vallait une mine d'or et maintenant ils s'en mordrent les doigts.

    JB - 2016-03-31 18:03
  • Cher JB, lâche-moi le "Libre marché"! Quand tu opères dans un marché et que tu as des avantages financiers de plus que les autres tu n'est plus dans le "Libre marché". Tu es dans la concurrence déloyale.

    Pierre - 2016-04-05 14:32
  • J'ai eu comme information que le CISSS (Secteur Beauce) coupe des postes en soins et commente que c'est pour financer le Pavillon du Cœur.Quand nous savons tout ce qui est donné en salaire au Pavillon du Cœur et que les gestionnaires préfère couper les services dans sont propre centre de santé,il y a quelque chose que je ne comprend pas où le monde de la santé est rendu fou!!

    Sandrine - 2016-04-06 18:43