Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 août 2018 - 08:06 | Mis à jour : 20 août 2018 - 15:29

Les Québécois connaîtront une campagne électorale de 39 jours

Le marathon électoral commencera le 23 août

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Toutes les réactions 1

Ce qui était officieux depuis quelques jours est maintenant officiel. La campagne électorale démarrera le jeudi 23 août. Le premier ministre du Québec et chef du Parti libéral, Philippe Couillard, en a fait l'annonce lors de son discours de clôture du 36e congrès de l'aile jeunesse de son parti, ce samedi.

Devant 400 jeunes membres de son parti, le chef du gouvernement québécois a ainsi donné raison aux rumeurs qui circulaient depuis quelques jours. Il y a six jours, Radio-Canada avait appris que le campagne électorale pourrait être déclenchée plus tôt que le 29 août, soit le 23, le 24 ou le 25 août. M. Couillard a arrêté sa décision sur le 23 août, ce qui fait que le marathon électoral durera 39 jours.

« J'annonce aujourd'hui que le 23 août, dans 12 jours, nous allons être en campagne. J'annonce que le 1er octobre, dans 51 jours, les Québécois éliront encore une fois un gouvernement libéral majoritaire ! »
- Philippe Couillard

Il faut savoir que les Québécois seront toujours appelés aux urnes le 1er octobre prochain, puisque la loi prévoit qu'une campagne électorale doit durer entre 33 et 39 jours. Le Québec sera donc en mode électoral pendant 39 jours.

Aller à la rencontre des Québécois

Le chef du gouvernement a justifié son choix en conférence de presse. Il a déclaré que ce choix réside dans sa volonté d'aller à la rencontre des Québécois dans toutes les régions du Québec. La campagne électorale sera composée de trois débats télévisés, dont un en anglais. La préparation en vue des débats exige du temps, surtout étant donné qu'ils se dérouleront tous à Montréal.

Pour plusieurs analystes de la politique québécoise, ce déclenchement précoce viserait à nuire à la formation de François Legault, la Coalition avenir Québec (CAQ). Par exemple, pour le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, une longue campagne sera à l'avantage du gouvernement. 

« Plus le gouvernement a du temps pour expliquer les faits et démontrer ses politiques, mieux c'est pour le Parti libéral, parce que le bilan du gouvernement est extraordinaire et ses propositions sont solides », avait-il déclaré, la semaine dernière, à l'entrée du conseil des ministres.

Ils ont tous hâte d'en découdre

Les réactions n'ont pas tardé. La CAQ a écrit sur Twitter que « notre équipe est prête, et nous avons hâte de vous faire part de nos propositions pour les familles du Québec ! ». Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, s'est aussi exprimé sur Twitter : « Tant mieux ! L'équipe du Parti québécois est prête à proposer un gouvernement proche des besoins des gens et qui refuse l'austérité permanente que préparent la CAQ et le PLQ. » La co-porte-parole de Québec solidaire (QS), Manon Massé, s'est montrée combattive. Elle a écrit, elle aussi sur Twitter, que « Monsieur Couillard est pressé d'en découdre ? Très bien. Tout le Québec en a assez des libéraux ! Québec solidaire n'a jamais été aussi prêt à relever le défi. On a des candidat-es solides dans toutes les régions et nos finances n'ont jamais été aussi bonnes ».

Les Québécois auront un avant-goût de la joute électorale lors du débat du 17 août prochain, qui sera consacré aux jeunes de 18 à 35 ans, mais qui ne fait pas partie des trois débats officiels. Il se tiendra en soirée, à Montréal, à l'Université Concordia. Il est fort à parier que ce débat, organisé par l'Institut du Nouveau Monde et le journal Le Devoir, imposera les premiers thèmes de la campagne électorale.

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • On vote Libéral. Je ne crois pas que les autres options meilleures.

    Daniel Jacques - 2018-08-13 19:58