Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 octobre 2016 - 11:47 | Mis à jour : 11:57

Un nouveau terrain synthétique pour la polyvalente Benoît-Vachon

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

La polyvalente Benoît-Vachon a inauguré son nouveau terrain synthétique hier soir, tout juste avant la partie de football de l’Embâcle cadet.

Le Stade duBreton, qui a été érigé au coût de 2,46 M$, servira tant aux élèves de l’établissement scolaire qu’à la population en générale puisqu’elle fait partie de l’entente scolaire-municipale qui couvre divers événements sportifs ou culturels sur le territoire.

Le bâtiment de service en bordure du terrain supporte les estrades. Les angles de la toiture et le porte-à-faux ont été conçus de façon à symboliser un embâcle, rappelant ainsi le nom des équipes sportives de la polyvalente. Mentionnons que la structure est faite de béton afin d’assurer sa durabilité tout en diminuant les coûts d’entretien.

Le Stade se démarque également par son système d’éclairage aux diodes électroluminescentes (DEL). « Selon le président d’ELECAL, André Langevin, l’utilisation de ce type d’éclairage pour un terrain sportif serait une première au Québec », mentionne la directrice de la polyvalente Benoît-Vachon, Marie-Josée Fecteau.

Pour sa part, la Commission scolaire Beauce-Etchemin, par l’entremise de son directeur général, Normand Lessard, s’est dite très heureuse que les élèves puissent disposer de cette nouvelle infrastructure. « Que l’on parle de favoriser la persévérance scolaire, de promouvoir les saines habitudes de vie ou de collaborer avec la communauté pour le bien des élèves, ce projet correspond bien aux objectifs de la CSBE et à notre plan stratégique », affirme M. Lessard.

Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport s’est chargé de près de la moitié de la facture en accordant une subvention de 1,185 M$. La CSBE et le Ville de Sainte-Marie ont pour leur part financé le projet à la hauteur de 300 000 $ chacun.

La polyvalente a également demandé l’aide de la communauté d’affaires pour amasser 500 000 $. La campagne, présidée par Serge Breton, de Breton Tradition 1944, et Germain Blais, de Beauce-Atlas, a amassé au final, plus de 675 000 $ qui ont obtenu, dont 200 000 $ provenant de Breton Tradition 1944 et de Desjardins. Beauce-Atlas a aussi contribué en remettant 25 000 $. « Avec les 225 000 $ obtenus dès le début de la campagne, les gens ont vu que nous étions sérieux et que le projet allait se concrétiser, ce qui les a motivés à embarquer avec nous », conclut Mme Fecteau.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.