Publicité

30 janvier 2021 - 16:05

Avenir de l'autonomie agricole

Zone agricole: enfin une stratégie nationale, se réjouit l'UPA

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 2

L’Union des producteurs agricoles (UPA) se réjouit de l'annonce, faite cette semaine, par la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, concernant la future Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement des territoires.

L'organisme entend collaborer activement à l’ensemble de cette démarche ainsi qu’aux travaux du comité consultatif qui examinera cette politique.

« Protéger notre garde-manger doit être élevé au rang de priorité nationale et c’est ce à quoi nous travaillerons au sein du nouveau comité. La zone agricole est une richesse limitée et non renouvelable. Elle est essentielle au développement économique des régions et à l’autonomie alimentaire du Québec. Elle doit être valorisée dans l’ensemble des outils locaux, régionaux et nationaux d’aménagement et d’urbanisme partout sur le territoire québécois », a déclaré le président général de l’UPA, Marcel Groleau, par voie de communiqué.

Malgré la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles et même si elle ne représente que 2 % du territoire québécois, la zone agricole cultivée est encore considérée par plusieurs comme une zone en attente de développement.

Aux côtés de plusieurs organisations de la société civile (Association des aménagistes régionaux du Québec, Équiterre, Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Ordre des architectes du Québec, Ordre des urbanistes du Québec, Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement, Vivre en ville, etc.), l’Union travaille depuis plusieurs années au sein de l’Alliance Ariane pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient considérés comme une priorité.

Selon l'UPA, le Québec a besoin d’une vision globale, partagée par l’ensemble des parties prenantes et assortie de principes fondamentaux, qui puisse assurer la coordination de toutes les lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme. Pour l’Union, seul un tel instrument collectif mettra fin une fois pour toutes à l’étalement urbain, aux incohérences en matière d’aménagement du territoire et aux décisions à la pièce, au gré du moment et des intervenants.

« Les travaux du comité devront aborder sans nuances ces enjeux déterminants pour les générations actuelles et à venir, incluant un temps d’arrêt sur les empiétements en zone agricole dans tous les schémas d’aménagement d’ici l’adoption d’une Stratégie. L’avenir de notre agriculture et de notre autonomie alimentaire en dépend! », a conclu M. Groleau.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Trouver la véritable solution demande beaucoup de connaissances que peu de gens possèdent . Il y a plusieurs facteurs déterminants que personne ne soupçonne Commes les véritables causes de la situation actuelle en agriculture . Le comité ne changera pas grand chose si les vrais penseur ni sont pas et qu'il ne possèdent que le pouvoir de recommandation . Dejas les politiques misent en place pas Legault orienté encore vers une impasse en agriculture .Ceux qui décident de nos destinées ne possèdent pas ce qu'il faut pour prendre les bonnes décisions ils se laissent influencée par ignorance et par des gens peu soucieux de bien faire et qui voit l'occasion de se remplir les poches aux lieux d'améliorer véritablement la situation pour l'avenir de l'ensemble des Québécois. Il nous présente comme une amélioration, mais en fait, il y a un statuquo bien visible dans leur politique a venir . Plus ça changer et plus c'est pareil avec une vision limité des choses a faire.

    Drolet Bernard - 2021-02-01 01:50
  • Ben beau de les protéger mes les terres reste pas achetable, pourriez vous aux moins faire de quoi pour ça, svp?

    Nicolas Millette - 2021-02-01 12:08