Publicité

10 mai 2020 - 04:00

CES BEAUX PIQUE-NIQUES D'IL Y A 100 ANS

Toutes les réactions 1

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Quoi de plus beau que d'élégantes jeunes filles pique-niquant toutes ensemble sur l'herbe fraiche pendant une belle journée d'été? Bon, vous allez répondre qu'on ne voit pas souvent un tel spectacle chez nous. Pourtant, il y en a eu plusieurs qui ont eu lieu autrefois dans notre ville, comme en témoignent plusieurs photos anciennes. Les quatre premières photos publiées avec ce texte datent de 1909 à 1911 et la dernière est de 1901. Les deux premières furent prises sur l'ile Pozer, selon un article de journal que j'ai trouvé récemment par hasard dans les archives de la Société Historique Sartigan. Cet article (qui ne montre aucune photo) fut publié dans l'Éclaireur du 31 août 1911 et mentionne qu'«un grand pique-nique a eu lieu à Saint-Georges jeudi après-midi sur la grande ile des Pauzer, organisé par Mlles Adianna Rancourt et Alice Drouin». On comprend que c'est l'ile Pozer, d'après l'arrière-plan de la photo 1, qui nous montre des édifices de ce qui était alors le centre-ville. L'article mentionne plusieurs noms pour les invitées: Anaïs Grondin, Adinne (Adrienne?) Fortin, Corinne Thibaudeau, Marie-Ange Boily, Imelda Boily, Irma Rodrigue, Marie-Jeanne Lemay, Marie-Louise Grenier, Jeanne Rancourt, Cécile Ducharme et Claire Leclerc. «Vers 4,30h, elles traversèrent et allèrent veiller chez Mlles Boily...». Le monsieur qu'on aperçoit assis dans l'herbe à gauche sur la 2e photo (de 1911) est Alexandre Jolicoeur. Encore sur la 2e photo, nous avons la chance de connaitre l'identité de quatre jeunes filles: rangée de droite, en partant de l'avant, la 3e est Albertine Poulin, la 4e est Fernande Samson, la 8e est Louise Veilleux et la 9e est Georgé Thibodeau.


Il n'y avait pas que sur l'ile au centre-ville qu'on organisait des pique-niques sur l'herbe. La 3e photo nous en montre un ayant eu lieu en 1910 sur la propriété du Juge Godbout, en face de la résidence du notaire Lavoie, sur la 2e avenue, entre la 123 et la 125e rue. Ce semble être un repas amical regroupant des parents et amis du secteur, d'âges divers. La 4e photo, qui date de 1909, regroupe des hommes et femmes du secteur de Jersey-Mills. Je crains qu'on ne reconnaisse plus grand monde, c'était il y a plus de 100 ans. Et la dernière est plus ancienne encore, elle date de 1901, c'était un pique-nique d'irlandais, à Jersey-Mills en allant vers Saint-Côme, où il y avait une forte concentration de beaucerons d'origine irlandaise. Dans les années 1800, au fil des décennies, il y a eu beaucoup de mixité entre les irlandais et les géorgiens. On possède l'identité d'une quarantaine de personnes sur cette photo, et beaucoup de couples étaient formés d'un(e) irlandais(e) et d'un(e) québécois(e) de souche. Par exemple, les 4e et 5e de la 2e rangée, à gauche, sont Clara Lessard (avec chapeau de paille fleuri) et son époux Frank McNamara.


Il semble que c'était la tradition de tenir de telles fêtes, probablement une occasion de célébrer la belle température de l'été. On n'aurait jamais dû cesser ces belles coutumes. Heureusement, ça existe encore des soupers familiaux en été sur le patio.


Photos 1 du fonds de Cyprienne Morissette. Photos 2, 3 et 4 du fonds Claude Loubier. Photo 5 du fonds Ernest Bélanger. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Il n'y avait pas toutes les commodités d'aujourd'hui, les gâteries mais maudit que c'était le bon temps. Il me semble que la solidarité et l'amour avaient autant de place que la bouffe dans le pique-nique.

    Claude - 2020-05-11 10:28