X
Rechercher
Publicité

Pour les élèves du primaire et du secondaire

Résultats scolaires: la situation reste difficile, dit le ministre de l'Éducation

durée 17h00
10 février 2021
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, a présenté aujourd'hui quelques chiffres qui se veulent rassurants, mais toute fois relatifs, à propos des résultats des élèves du secondaire. 

Afin de dresser un portrait de la situation des apprentissages réalisés par les élèves en période de pandémie, le ministère de l'Éducation a donc procédé à l'analyse d'un échantillon représentatif de résultats du premier bulletin.

Cette analyse confirme que la hausse du taux d'échec depuis le début de l'année scolaire n'est pas aussi importante que celle qui était appréhendée, les taux demeurant relativement stables par rapport à ceux de l'année précédente.

« Cependant, il ne faut pas minimiser les cas particuliers et nous savons que la situation reste difficile pour les élèves », a-t-il précisé.

La collecte d'informations effectuée auprès du réseau scolaire a permis au Ministère de récolter les taux de réussite en langue d'enseignement et en mathématique (raisonnement) pour les élèves de troisième et sixième année du primaire, de même que pour l'ensemble des niveaux du secondaire. Les taux de réussite en sciences (théorie) et en histoire pour la quatrième secondaire ont également été compilés et analysés.

Au total, 198 écoles publiques et 16 écoles du réseau privé ont participé à la collecte de données. Les résultats obtenus ont été comparés avec le bulletin de l'année scolaire 2019-2020 remis en février 2020 pour permettre de déterminer si les circonstances exceptionnelles d'apprentissage avaient eu un effet sur la réussite des élèves.

Les résultats sont les suivants:

- Au primaire, les résultats du premier bulletin 2020-2021 sont similaires à ceux obtenus l'an dernier, tant en langue d'enseignement (français/anglais) qu'en mathématique.

- En 1re secondaire, une hausse du taux de réussite est observée en mathématique (+3,1 %) entre les années scolaires 2019-2020 et 2020-2021.

- En 3e secondaire, une baisse du taux de réussite est observée en mathématique (-3,0 %) et en 4e secondaire (-4,2 %) entre les années scolaires 2019-2020 et 2020-2021.

- La 3e secondaire est l'année démontrant les plus hauts taux d'échec en écriture et en mathématique, tant l'an dernier que cette année.

- Les résultats de 3e, 4e et 5e secondaire ne démontrent pas d'écarts significatifs par rapport aux autres niveaux, confirmant possiblement que l'apprentissage en alternance n'entraîne pas une hausse du taux d'échec.

- Contrairement aux autres niveaux, les élèves de la 1re secondaire ont amélioré leur taux de réussite cette année en écriture et en mathématique par rapport à l'année dernière.

- L'écriture en 4e secondaire, la mathématique en 2e et 5e secondaire ainsi que l'histoire en 4e secondaire sont les matières qui sont restées les plus stables (variation du taux de réussite de moins de 1 % par rapport à l'année dernière).

Nouvelle balance des bulletins
Dans le but de mieux soutenir la persévérance scolaire chez les élèves dans la conjoncture actuelle, le gouvernement a procédé à un nouvel ajustement du Régime pédagogique pour l'année scolaire 2020-2021. Il faut savoir que la dernière étape compte habituellement pour 60 %.

Exceptionnellement, cette année, pour les élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire, la première étape comptera pour 35 % de la note finale, alors que la seconde sera pondérée à hauteur de 65 %.

Cela devrait permettre aux élèves qui auraient éprouvé des difficultés plus importantes durant les premiers mois de l'année d'augmenter leurs chances de réussir et de poursuivre leur cheminement vers le niveau supérieur.

Programme de tutorat
Le premier ministre mise également sur une stratégie d'entraide éducative et de bien-être à l'école pour favoriser la réussite scolaire, notamment par la mise en place d'un programme de tutorat.

« Le programme de tutorat est très important, car même si les résultats sont encourageants, le milieu a été fortement touché par la pandémie. Nous avons donné des ressources financières et présenté des banques d'enseignant disponible. Maintenant c'est aux établissements de déterminer qui sont les élèves qui en ont le plus besoin et dans quel domaine d'étude », a-t-il expliqué. 

Pour finir, Jean-François Roberge a précisé que la situation épidémiologique était encore trop intense chez les élèves pour pouvoir se permettre de réduire les mesures sanitaires en place, notamment l'école en alternance.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


24 mai 2022

Une nouvelle formation en opération de site récréotouristique offerte en Beauce

Les Services aux entreprises du Centre de services scolaires de la  Beauce-Etchemin (CSSBE), en collaboration avec le Projet compétences du Centre de services scolaires des Rives-du-Saguenay, offriront une nouvelle formation dès le 6 juin qui contribuera à fournir de la main-d’œuvre qualifiée pour l’industrie récréotouristique ...

20 mai 2022

Alloprof bonifie ses services grâce à l’intelligence artificielle

Après deux ans d’absence en raison de la COVID-19, les épreuves ministérielles sont de retour cette année au primaire comme au secondaire. Fidèle à son habitude, Alloprof continue d’améliorer ses ressources pour soutenir la réussite scolaire, en intégrant entre autres de nouvelles fonctionnalités liées à l’intelligence artificielle à sa plateforme ...

19 mai 2022

Près de 7 000 $ en bourses remis à des étudiants du Cégep Beauce-Appalaches

De nombreux étudiants du campus de Saint-Georges du Cégep Beauce-Appalaches ont reçu près de 7 000 $ en bourses, notamment de la part de la Fondation du Cégep et de Forces AVENIR. La Fondation a remis au total 3 600 $ à 15 étudiants pour souligner leur implication dans la vie étudiante, leur persévérance scolaire et leur vision entrepreneuriale. ...