Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Frontière terrestre : un test négatif sera désormais exigé

durée 13h00
9 février 2021
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Les Canadiens qui entreront sur le territoire par la frontière terrestre devront, à partir de lundi 15 février, présenter un test négatif à la COVID-19 datant de moins de 72 heures. C'est ce qu'a annoncé le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, dans une conférence de presse aujourd'hui.

« Il n'est pas légal de refuser l'entrée à des Canadiens aux frontières routières », a précisé Justin Trudeau. « Cependant, les travailleurs non essentiels qui ne seront pas en mesure de présenter un test négatif de moins de 72h, se verront exiger un suivi attentif de leur quarantaine et pourront se voir remettre des amendes allant jusqu'à 3 000 $ par personne. »

Il est à noter que les travailleurs non essentiels revenant sur le territoire par avion représentent 80 % des voyageurs, tandis que ceux passant par la frontière terrestre en représentent seulement 5 %.

De plus, pour ce qui est des suivis de séjours à l'hôtel pour les travailleurs non essentiels en attente d'un test positif à la COVID-19, certaines mesures ont déjà été mises en place pour les voyageurs arrivant par avion et le gouvernement fédéral travaille actuellement à en faire autant pour ceux passant par la terre.

Des millions vaccins à venir
Le premier ministre du Canada a également annoncé que des dizaines de millions de vaccins Pfizer arriveront au pays cette semaine.

« C'est une très bonne nouvelle ! Nous sommes toujours sur la bonne voie pour vacciner tous les Canadiens qui le souhaitent d'ici le mois de septembre. » 

Il a ajouté que d'autres vaccins sont en attente d'être approuvés par Santé Canada et qu'ils seront commandés dès le feu vert obtenu. 

Tests de dépistage
Lors de son point de presse, Justin Trudeau a souligné l'efficacité des tests de dépistages.

« On en a besoin pour endiguer la propagation. Ils nous permettent de dépister rapidement les personnes asymptomatiques notamment des élèves qui pourraient créer des éclosions dans des écoles s'ils n'avaient pas été testés. » 

Ce sont d'ailleurs 19,6 millions de tests qui ont été distribués aux provinces et aux territoires d'après le premier ministre. 

« Le dépistage, le traçage et les vaccins sont essentiels ! Nous devons travailler tous ensemble pour espérer profiter de l'été. Il ne faut pas lâcher nos efforts. » 

Impôts et PCU
Enfin, monsieur Trudeau a annoncé que les travailleurs autonomes qui ont présenté une demande de Prestation canadienne d'urgence (PCU) en fonction de leur revenu brut provenant d'un travail autonome ne seront pas tenus de rembourser la PCU, pourvu qu'ils répondent aussi à tous les autres critères d'admissibilité.

Aussi, le gouvernement du Canada accordera un allègement des intérêts ciblé aux Canadiens qui ont reçu des prestations de soutien financier liées à la COVID-19. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 avril 2024

Un montant de 150 000 $ pour électrifier le transport scolaire dans Beauce-Nord

Le député de Beauce-Nord, Luc Provençal, a annoncé, au nom de la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, ainsi que du ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, Benoit Charette, un investissement de 150 000 $ dans sa circonscription ...

11 avril 2024

Les infirmières praticiennes spécialisées pourront prendre en charge des patients

Certaines infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne pourront commencer dès la semaine prochaine à prendre en charge les personnes qui s'inscrivent au guichet d'accès à un médecin de famille. C'est ce qu'a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a présenté ce changement comme une façon d'offrir aux ...

10 avril 2024

Les groupes de défense collective des droits interpellent la ministre Rouleau

Des représentants des groupes de défense collective des droits des régions de Québec et Chaudière-Appalaches se sont rassemblés, ce matin, devant les bureaux de la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l'Action communautaire, Chantal Rouleau, pour dénoncer le sous-financement chronique de leurs organisations.  Qui plus ...