Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 juillet 2017 - 13:30 | Mis à jour : 13:33

Toujours dans l’impasse, les paramédics poursuivent leurs moyens de pression

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le TASBI (travailleurs ambulanciers de Beauce incorporé), regroupement des paramédics desservant les territoires de la Beauce, de Bellechasse, des Etchemins et de la région de l’Estrie, regrette la situation bloquée qui continue à prévaloir dans leurs négociations avec les employeurs. Sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015, ils entendent bel et bien poursuivre leurs moyens de pression.

« On nous a déposé une offre qui représente un net recul dans nos conditions de travail. C’est inacceptable. De plus, le dossier des horaires de faction, élément important de nos négociations puisqu’il touche directement les services à la population, n’a même pas été abordé. On recule au lieu d’avancer ! », a regretté le président de TASBI Christian Duperron.

Très en colère suite des négociations avec la CSAQ (Corporation des services d’ambulances du Québec), regroupement d’employeurs rencontré le 5 juillet dernier, il a déploré de voir l’impasse dans laquelle les négociations étaient toujours bloquées. « Nous avons été compréhensifs et patients mais nous n’avons pas d’autres choix que de continuer nos actions pour mettre de la pression afin de poursuivre les négociations. En plus d’un engagement ferme de la part de notre employeur, nous exigeons la signature d’une entente de principe », a-t-il précisé en assurant avoir été toujours de bonne foi.

Sans contrat de travail depuis deux ans, les paramédics restent confrontés aux points de litige principaux suivants : le régime de retraite, les hausses salariales et les horaires de faction. Ils entendent ainsi poursuivre leur pression, notamment dans le domaine administratif et envisagent la possibilité de retourner devant le tribunal administratif du travail.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Quelle sont les moyens de pression ?

    roco - 2017-07-13 17:20