Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 janvier 2018 - 09:24 | Mis à jour : 23 janvier 2018 - 13:24

Procès du bébé secoué : Élizabeth Pelletier-Boissonneault de retour en cour le 11 avril

Par Alex Drouin, Journaliste

Toutes les réactions 1

Accusée de voies de fait graves sur un bébé de 11 mois à sa garderie familiale à Saint-Marie, Élizabeth Pelletier-Boissonneault (23 ans) sera de retour en cour le 11 avril et ce sera un procès devant juge et jury.

Absente hier (9 janvier) au palais de justice de Saint-Joseph, Mme Pelletier-Boissoneault pourrait toutefois opter pour un procès devant juge d’ici avril.

Elle a été arrêtée le 3 novembre 2016 à son domicile, là où elle avait son service de garde en milieu familial depuis quelques mois. Les gestes se seraient déroulés le 28 septembre et la Sûreté du Québec (SQ) a mentionné que le bébé avait été transporté à l’hôpital. La SQ a également fait savoir qu’il était hors de danger.

Sa garderie était dans sa maison de la rue des Arpents Verts, à Sainte-Marie.

Mme Pelletier-Boissonneault a été en cellule quelque temps après son arrestation, mais a été libérée sous de multiples conditions, dont celle de ne pas se retrouver seule en présence d’enfants. 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • j'espere de tout coeur qu'elle paiera tres tres cher pour son geste

    rayray - 2018-01-10 10:15