Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

« Les organisations québécoises doivent être à l’affût des innovations technologiques » - Louis Bouchard

durée 11h57
9 novembre 2017
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Alex Drouin, Journaliste

Voir la galerie de photos

Lors de son déjeuner-conférence, Louis Bouchard (marketing stratégique chez TELUS Affaires) a parlé de l’importance des compagnies de devoir se transformer.

Ils étaient environ une centaine ce matin (9 novembre), qui ont assisté au déjeuner-conférence, « Série Think Tank numérique : Innovation et transformation numérique » au Georgesville, organisé par le Conseil économique de Beauce (CEB).

« Les organisations québécoises, et ce, principalement les PME, se doivent d’être à l’affût des innovations technologiques pour ne pas se faire damer le pion par un géant de l’industrie ou par un compétiteur », a résumé M. Bouchard à EnBeauce.com une fois sa conférence terminée. 

Selon lui, il est important, voire primordial, d’être au diapason de la technologie afin de stimuler la croissance de son entreprise et d’offrir une expérience client novatrice.

Parmi les compagnies qui ont su se réinventer, il a cité Netflix, ¡Tunes, Uber, Skype et Amazon. D’ailleurs, il a mentionné qu’Amazon existait depuis 22 ans. Par contre, il a parlé quelques minutes de Sears, qui n’est plus qu’un vague souvenir.

« Même dans une position de leader, on peut se faire ramasser très rapidement », a-t-il lancé.

Les vagues technologiques ont également fait partie de son allocution. En relatant lesdites vagues de 1980, 2000, 2015 et la prochaine, celle de 2020, il a mentionné que l’écart entre celles-ci ne cessait de diminuer.

« On est à la veille de la quatrième vague, c’est-à-dire l’intelligence artificielle et l’exploitation plus poussée du big data », a-t-il annoncé.

Infonuagique, communications unifiées, Internet des objets et sécurité internet

M. Bouchard a parlé d’infonuagique, de communications unifiées, d’Internet des objets et de la sécurité internet, des incontournables pour les entreprises.

« Il s’agit de dématérialiser l’informatique afin de la rendre disponible dans Nuage  et que des experts s’en occupent pour nous à des coûts moins élevés», a-t-il expliqué à propos de l’infonuagique. 

Les communications unifiées, elles, elles permettent de travailler de n’importe quel endroit, et ce, en tout temps. Une alternative intéressante pour certaines compagnies.

« L’Internet des objets est une de mes passions, a-t-il dit en souriant. Ça représente tout ce qu’on peut connecter à Internet à partir de la maison ou du bureau sans requérir l’intervention humaine. »

Finalement, il a indiqué que la sécurité Internet ne peut être prise en charge par une seule personne puisqu’elle est devenue extrêmement complexe et nul n’est à l’abri d’une erreur humaine. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Travailleurs de 60 ans et plus: le CPQ lance son projet, avec l'aide de Québec

Le Conseil du patronat du Québec implante son projet visant à favoriser le maintien en emploi des travailleurs de 60 ans et plus, ou leur embauche, avec l'aide d'une subvention de près d'un million de dollars du ministère de l'Emploi. Au cours d'une conférence de presse, lundi à Montréal, la ministre de l'Emploi, Kateri Champagne Jourdain, a ...

23 février 2024

Les élus de Beauce-Sartigan résolus à soutenir les médias locaux

Se disant interpellés par la survie des médias locaux, les maires de la MRC de Beauce-Sartigan ont adopté, mercredi, une résolution qui confirme l’engagement de leur administration à maintenir l’utilisation de ceux-ci «comme outils de transmission d’informations.» Les élus évaluent que l’avènement du numérique et des réseaux sociaux a remis en ...

22 février 2024

Promutuel Assurance s'installe au centre-ville de Saint-Georges

Un édifice, qui accueillera le courtier en assurances Promutuel, sera construit dès ce printemps à l'intersection de la première avenue et de la Promenade Redmond à Saint-Georges. C'est un responsable de l'entreprise immobilière Gestion Tri, qui a confirmé la nouvelle à EnBeauce.com. Le bâtiment, d'une superficie de plus de 8 000 pieds carrés ...