Publicité
20 juin 2019 - 16:14 | Mis à jour : 17:58

Le ministre Pierre Dufour était à Saint-Honoré pour en faire l’annonce

Québec octroie 3,6M à Usine Sartigan pour passer à l’automatisation

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Usine Sartigan recevra 3,6 millions de dollars du gouvernement québécois pour remplacer une chaîne de production par un procédé automatisé. Cet investissement total de 7,5 millions permettra à l’entreprise de Saint-Honoré-de-Shenley d’accroître ses performances et de favoriser la rétention de la main-d’oeuvre.  

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, était de passage ce jeudi dans la région aux côtés de Samuel Poulin, le député de Beauce-Sud, pour faire cette annonce. De cette somme, 2,5 millions $ proviennent du Programme Innovation Bois, en plus de deux prêts de 550 000 $ provenant du programme ESSOR et d'Investissement Québec.

Usine Sartigan se spécialise dans la fabrication de composantes de bois destinées, principalement, à l'industrie de la construction et de la rénovation. Ce nouveau procédé de classement, de manutention, de mise en dimensions et d’emballage de produits de seconde transformation sera implanté d’ici la fin de 2019. 

« L'industrie québécoise des produits forestiers a bien compris l'importance de diversifier ses activités, de transformer ses produits du bois et de moderniser ses procédés et technologies », a expliqué le ministre Dufour. « Usine Sartigan a su tout au long de son existence s’adapter à l’évolution des marchés », a-t-il ajouté.  

Le dirigeant de l’entreprise, Steeve Roy, croit ces nouvelles technologies sauront améliorer l'efficacité et la productivité : « Cette nouvelle ligne de production assurera un avenir des plus prospères à notre organisation ». 

L’automatisation pour favoriser la rétention 

Ce virage vers l’automatisation permettra en outre de diminuer le nombre de postes où les opérations manuelles répétitives entraînent un fort roulement de personnel et permettra la consolidation de 86 emplois. Il s’agit, là encore, d’un moyen de plus pour lutter contre la pénurie de main-d’oeuvre. 

« Ce qui, pour moi, serait l’une des pires nouvelles, c’est que devant la rareté de main-d’oeuvre nos entrepreneurs arrêtent d’investir », a clamé Samuel Poulin. « L’immigration est l’une des solutions, mais l’automatisation est très importante. »

Le député de Beauce-Sud a ajouté qu’il était « normal » pour le gouvernement du Québec d’appuyer des entreprises comme Usine Sartigan.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.