Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La chocolaterie a ouvert officiellement le 1er juillet 2019

La Pralinière de St-Georges inaugurée autour d'un cornet

durée 14h00
8 juillet 2019
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

La chocolaterie La Pralinière a ouvert officiellement ses portes le 1er juillet dernier, mais le propriétaire Samuel Pépin a invité aujourd’hui les médias et les élus à une présentation de leur quatrième succursale qui se situe au 2000 boulevard Dionne à Saint-Georges. Le nouveau bâtiment a remplacé l’ancien Bar 2000.

« La vocation n’a pas tellement changé. On est toujours un bar, mais quoi que beaucoup plus familial on est un bar laitier maintenant » a plaisanté Samuel Pépin pour débuter sa présentation.

Des délais très serrés

La société Imap de Samuel Pépin et Maxime Paquet ont abouti ce projet en à peine 3 mois.  M. Pépin tenait fermement à ouvrir le 1er juillet et il a d’ailleurs remercié son partenaire et la Ville d’avoir collaboré aussi étroitement. M.Paquet s’est fait remercier d’avoir réussi à tout faire en si peu de temps.

« Je tiens à souligner que dès le départ on avait fixé la date d’ouverture au 1er juillet. Moi j’ai été peut-être un petit peu achalant là-dessus. Il a respecté exactement la date qui était prévue et cela je l’apprécie c’est très important.» Samuel Pépin

Développement de la rive ouest

Le député de Beauce-Sud Samuel Poulin et le maire de Saint-Georges, Claude Morin étaient tous les deux présents et ont applaudi le choix de La Pralinière de s’être installée sur le côté ouest de la ville. Cela permet de continuer à développer le secteur et à offrir de nouveaux services à la population plus proche.

« Au-delà des marques de chocolat et Dieu sait que quand on va à l’épicerie, au dépanneur il y en a des possibilités de chocolat. Bien vous vous continuez non seulement à offrir de la qualité, mais en plus un produit bien de chez nous et créez de l’emploi. »  a exprimé le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin.

D’ailleurs cette nouvelle succursale a permis la création de dix nouveaux emplois.

Une succursale pour les amateurs de produits locaux

En plus d’offrir de la crème glacée molle avec une douzaine de choix d’enrobage de leurs chocolats belges, le commerce se veut un lieu de vente et de promotion des produits locaux.

« On a aussi une belle collection des produits du terroir. On a essayé d’aller chercher le meilleur des producteurs de la région. Avec cela on fait des beaux ensembles cadeaux. On a une sélection de gâteaux faits maison à Lac-Etchemin et de bons petits desserts. On plusieurs belles nouveautés sur lesquelles on travaille. » a indiqué le propriétaire.

Ce quatrième commerce se joint à ceux de St-Prosper, Notre-Dame-des-Pins et Lac-Etchemin.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des Beaucerons achètent l'avion-restaurant Le 737

Le controversé avion-restaurant Le 737, qui prenait place sur un terrain non loin de l’aéroport Jean-Lesage à Québec, pourrait atterrir en Beauce grâce à l’homme d’affaires de Saint-Côme-Linière, Alexandre Bernard qui l’a acquis avec un partenaire.  Les biens des propriétaires du 737 qui venaient de déclarer faillite avec des dettes totales de ...

24 janvier 2023

Nouvelle-Beauce: la MRC verse 30 000$ à la Chambre de commerce et d'industrie

Le conseil de la MRC de La Nouvelle-Beauce a versé la somme de 30 000$ à la Chambre de commerce et d'industrie Nouvelle-Beauce afin de soutenir différentes missions. Les objectifs sont de : - tenir des activités pour soutenir l'achat local; - mettre à jour et publiciser le répertoire des entreprises de La Nouvelle-Beauce; - tenir des activités ...

23 janvier 2023

Serge Jacques de nouveau mentor d’affaires dans Beauce-Centre

Serge Jacques, propriétaire de Deflex Composite inc., est de retour au sein de la cellule de mentorat d'affaires Beauce-Centre. Ayant évolué, dès son jeune âge, dans le domaine agricole, Serge Jacques a développé de nombreuses qualités et habiletés qui ont éveillé en lui un intérêt pour les affaires. Désirant approfondir celui-ci, le mentor a ...