Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ligne de piquetage par l'usine de Princeville

Les employés de l'usine Olymel de Vallée-Jonction empêchés d'entrer au travail

durée 08h30
9 décembre 2019
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Voir la galerie de photos

Ce matin, les 1200 employés de l’usine de l’entreprise Olymel à Vallée-Jonction n’ont pas été en mesure d’entrer au travail avant 8h30, car une ligne de piquetage les attendait. Ceux qui leur ont interdit l’entrée proviennent de l’usine de Princeville qui est en grève depuis 7 semaines et qui est en négociations concernant leurs conditions salariales. Leur but est de tenter de mettre de la pression sur leur direction et de montrer que celle de Vallée-Jonction est solidaire de leur cause.

Le président de la Fédération du commerce-CSN (FC-CSN), David Bergeron-Cyr explique qu’il y a 15 ans, Olymel avait procédé à de nombreuses coupures particulièrement au niveau monétaire. Tandis que l'usine de Vallée-Jonction avait subi des coupures en 2007. Il rappelle que de travailler dans un abattoir de porc est très difficile physiquement et exigeant et que malgré tout ils sont sous-payés comparativement aux autres entreprises manufacturières. M. Bergeron-Cyr ajoute que malgré la pénurie de main-d’œuvre Olymel n’a aucun souci à engager du personnel, mais que les gens ne restent pas ne trouvant pas acceptables leurs conditions. L'usine à Princeville compte 350 travailleurs.

La police était sur les lieux et les employés de Vallée-Jonction ont respecté la ligne de piquetage. Aucun grabuge n’a été signalé. Le président de la Fédération du commerce-CSN (FC-CSN) rappelle que même si cette grève concerne l’usine de Princeville, Vallée-Jonction sera également en négociation l’année prochaine et que les résultats pourraient les toucher.

Nous avons tenté de rejoindre les responsables de l'usine Olymel de Vallée-Jonction et attendons un retour d'appel de leur part.

Vidéo: Courtoisie François Desjardins

commentairesCommentaires

6

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • S
    steve
    temps Il y a 4 ans
    Syndicat = 2% de la paye de tous les travailleur, pour garder en fonction des employés qui nuise à la productivité
  • C
    Claude
    temps Il y a 4 ans
    Pour connaître des gens qui ont travaillé chez Olymel et des gens qui y travaille, le syndicat devrait se débarrasser de certains employés qui ne sont pas productifs. Ça serait une bonne façon de montrer à la direction l'intérêt des travailleurs et du syndicat envers Olymel. S'en suivrait sûrement des négos moins tenues et tout le monde y gagnerait
  • MB
    Miracle beauceron
    temps Il y a 4 ans
    Bon travail de la CSN !! Quand la convention collective sera en vigueur et que vous aurez obtenu vos gains !! Vous serez fier !! Solidarité !!
  • AS
    Anti-Syndicat
    temps Il y a 4 ans
    Les syndicats n'ont plus leurs raison d'être, Il veulent juste le 2% pour conserver leur job inutile.
  • MC
    Membre CSN
    temps Il y a 4 ans
    Vive les syndicats !! C'est une outils importante pour la démocratie et non pour le favoritisme patronal
    Soyons fiers d'être Syndiqués !!
    Solidarité !!
  • C
    Claude
    temps Il y a 4 ans
    Le syndicat est un outil de travail utile pour les deux parties. Cependant il faut bien l'utiliser on ne casse pas un verre avec une masse. Il ne faut pas défendre un ou des individus non productifs et abuseurs du système.
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 mars 2024

Un nouveau magasin acéricole corporatif a ouvert à Saint-Georges

Les Équipements Lapierre, dont le siège social est à Saint-Ludger de Beauce, ont ouvert un tout nouvel espace commercial acéricole à Saint-Georges. Situé à Saint-Georges au 9455 boulevard Lacroix, le nouveau commerce offre sur place un éventail complet de quincaillerie et d’accessoires ainsi que les équipements de production nécessaires à ...

1 mars 2024

Mise en marché du porc: l'entreprise duBreton demande l'appui de la députation québécoise

Avec près de 2000 signatures recueillies à sa pétition lancée au début du mois, et le soutien de plusieurs parties prenantes, l'entreprise duBreton réclame maintenant l’appui de tous les députés de l’Assemblée nationale du Québec à sa demande d’exclusion du Plan conjoint de mise en marché collective des porcs du Québec. « Nous souhaitons être ...

28 février 2024

« Chaque génération a ses propres défis » — Guy Cormier, président de Desjardins

« Chaque génération a ses propres défis », a expliqué Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, lors du dîner-conférence organisé ce mercredi par la Chambre de commerce de Saint-Georges (CCSG). Invité d’honneur, il échangeait avec le président de la CCSG, Samuel Pépin, autour de la question suivante: Face à ces temps ...