Publicité

7 mai 2020 - 13:30

Déconfinement graduel

Chez Ashton Saint-Georges recommence à vendre ses poutines

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le restaurant de poutine Chez Ashton à Saint-Georges qui est au centre d’achat le Carrefour a ouvert  à nouveau ses portes aujourd’hui à 11 h et au moment d'écrire ses lignes une centaine de clients étaient déjà passés.  

Le restaurant sera ouvert 7 jours sur 7, de 11h à 19h. Le propriétaire, Sylvain Veilleux a tout mis en place pour s'assurer de respecter les règlements sanitaires et d'offrir la sécurité.

Dès que le client entre, il devra suivre les flèches au sol et respecter le 2 mètres de distance. Une station de lavage de main obligatoire est installée. Bien entendu les commandes sont seulement pour emporter pour respecter les consignes du gouvernement. La salle à manger est toujours fermée. 

Un menu simplifié

Le menu a dû être épuré pour le moment pour s’assurer de la sécurité de ses employés qui respectent la distanciation sociale. Ainsi, il est possible aux clients de demander une poutine, la Dulton, le propriétaire ajoute que les deux peuvent être accompagnées de saucisses, les frites seules et la frite sauce. Dès qu’ils auront l’autorisation d’ouvrir leur salle à manger, le menu prendra de l’expansion. 

La sécurité avant tout 

Le propriétaire Sylvain Veilleux a ajouté des plexiglas pour séparer la clientèle des employés. Il est demandé aux gens d’éviter de se coller au comptoir. Après leur commande, le client ira à une station d’attente et devra attendre que son numéro soit nommé pour aller chercher son sac et quitter les lieux le plus rapidement possible.

Une chance pour le Ashton Saint-Georges

Le gouvernement du Québec a maintenu la fermeture des centres d'achat pour le moment. Par contre, M. Veilleux explique être un cas unique ayant son restaurant au Carrefour : 

« Le Carrefour à Saint-Georges n’est plus une foire alimentaire. C’est seulement Ashton Saint-Georges. Si l’on avait été plusieurs restaurateurs ça n’a l’aurait pas fonctionné. Vu que je suis un joueur unique et que je fais partie des services essentiels, c’est pour cela que j’ai eu le okay pour ouvrir. Ç’a été difficile, une journée je pouvais, une journée je ne pouvais pas. Vendredi passé, c’était oui, lundi c’était non, mardi ils m’ont dit oui, c’est pour cela que j’ai ouvert aujourd’hui. » 

D’ailleurs, il croit également qu’il y a eu une mauvaise communication entre la Sûreté du Québec et la Santé publique. La porte extérieure qui est proche de son restaurant lui a également permis d’avoir son autorisation. 

Tous ses employés sont revenus, mais Sylvain Veilleux doit travailler un peu plus qu'avant pour s'assurer que tout roule comme avant. 

Irez-vous vous chercher une poutine ? 

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bonne reprise de travail et sachez que si mon vol est maintenu en septembre (Paris/Québec), je passerai volontiers me régaler chez-vous! Une Québécoise exilée en France depuis déjà 15 ans, mais qui a une bonne pensée pour Saint-Georges de Beauce, la ville où habite ma fille!

    Lucie Blouin Valette - 2020-05-08 07:28