Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Usine de Vallée-Jonction

Les employés font la grève chez Olymel

durée 12h00
28 avril 2021
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Voir la galerie de photos

Les employés de l'usine Olymel à Vallée-Jonction ont déclenché une grève illimitée à 9 h 05 ce matin pour manifester leur mécontentement quant au manque de réponses de la part de leur employeur au sujet des négociations en cours sur leur convention collective.

En entrevue téléphonique avec EnBeauce.com, le président du syndicat des travailleurs de l'usine Olymel à Vallée-Jonction, Martin Maurice, a expliqué que les rencontres à propos du normatif sont déjà complétées , mais ce sont les clauses monétaires qui sont désormais sur la table.

« Nous, on a déposé le 19 avril dernier le monétaire, car l’employeur tassait les clauses normatives, mais nous on voulait un retour de l’employeur sur le monétaire. Il avait garanti de revenir aujourd’hui, mais il ne l’a pas fait et on a pas de date et on a rien. On est tanné d’attendre », s’est exprimé Martin Maurice.

Les négociations étaient censées reprendre aujourd'hui, demain et vendredi. Cependant, la conciliation n'a finalement pas de disponibilités avant le 5 mai. 

« On a un problème de travailleurs, 1 500 d’entre eux ont quitté pendant la dernière convention. Donc le problème ce n’est pas qu’on a pas de travailleurs c’est qu’on est pas capable de les garder, ils ne restent pas », d’ajouter le président du syndicat. 

Les grévistes souhaitent donc faire bouger le dossier, car ils pensent que le problème pourrait être réglé avec le monétaire et en améliorant les clauses de conventions collectives.

« Il y a une problématique quelque part, c’est pas pour rien que le monde quitte. On reste en grève jusqu’à ce qu’on ait réglé la convention collective et que l'assemblée générale l’ait approuvée », de conclure M. Maurice.

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • C
    Claude
    temps Il y a 1 an et 6 mois
    Peut-être négocier les conditions dans l'usine au lieu du monétaire peut-être que les employés ne quitteraient pas. 1500 employés ce n'est pas rien vérifier les conditions très important parfois plus que les $$$$.
  • RDPK
    Route du président Kennedy
    temps Il y a 1 an et 6 mois
    L'usine devrait mettre la clé a la porte,les employés arrêterai de chialé

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le conférencier Sylvain Guimond à Saint-Georges le 25 octobre

Le président fondateur de Biotonix et auteur, Sylvain Guimond, présentera une conférence gratuite sous le thème La résilience : avancer malgré les défis, le 25 octobre à 19 h, au centre des congrès Le Georgesville. C’est une initiative de la Chambre de commerce de Saint-Georges en collaboration avec le CISSS de Chaudière-Appalaches.   Comme le ...

durée Hier 6h00

L'économie collaborative ou comment repenser les fondements des opérations d'entreprise

« Nous sommes, généralement parlant, des sociétés superbement "productrices" mais très, très faiblement "productives". »  C'est principalement sur cette prémisse que le conférencier Guillaume Lavoie a développé ses explications de l'économie de partage — aussi appelé collaborative, aux quelque 115 convives présents lors du déjeuner-conférence du ...

durée Hier 5h00

Pénurie de main-d'oeuvre: le nouveau gouvernement doit en faire sa priorité

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Nouvelle-Beauce (CCINB) souhaitent que le gouvernement réélu de François Legault priorise la lutte contre la pénurie de main-d’œuvre ainsi que le développement économique dès le début de son nouveau mandat. La FCCQ a mentionné que l'ensemble du réseau ...