Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Usine de Vallée-Jonction

Les employés font la grève chez Olymel

durée 12h00
28 avril 2021
2ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste

Voir la galerie de photos

Les employés de l'usine Olymel à Vallée-Jonction ont déclenché une grève illimitée à 9 h 05 ce matin pour manifester leur mécontentement quant au manque de réponses de la part de leur employeur au sujet des négociations en cours sur leur convention collective.

En entrevue téléphonique avec EnBeauce.com, le président du syndicat des travailleurs de l'usine Olymel à Vallée-Jonction, Martin Maurice, a expliqué que les rencontres à propos du normatif sont déjà complétées , mais ce sont les clauses monétaires qui sont désormais sur la table.

« Nous, on a déposé le 19 avril dernier le monétaire, car l’employeur tassait les clauses normatives, mais nous on voulait un retour de l’employeur sur le monétaire. Il avait garanti de revenir aujourd’hui, mais il ne l’a pas fait et on a pas de date et on a rien. On est tanné d’attendre », s’est exprimé Martin Maurice.

Les négociations étaient censées reprendre aujourd'hui, demain et vendredi. Cependant, la conciliation n'a finalement pas de disponibilités avant le 5 mai. 

« On a un problème de travailleurs, 1 500 d’entre eux ont quitté pendant la dernière convention. Donc le problème ce n’est pas qu’on a pas de travailleurs c’est qu’on est pas capable de les garder, ils ne restent pas », d’ajouter le président du syndicat. 

Les grévistes souhaitent donc faire bouger le dossier, car ils pensent que le problème pourrait être réglé avec le monétaire et en améliorant les clauses de conventions collectives.

« Il y a une problématique quelque part, c’est pas pour rien que le monde quitte. On reste en grève jusqu’à ce qu’on ait réglé la convention collective et que l'assemblée générale l’ait approuvée », de conclure M. Maurice.

commentairesCommentaires

2

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • C
    Claude
    temps Il y a 3 ans
    Peut-être négocier les conditions dans l'usine au lieu du monétaire peut-être que les employés ne quitteraient pas. 1500 employés ce n'est pas rien vérifier les conditions très important parfois plus que les $$$$.
  • RDPK
    Route du président Kennedy
    temps Il y a 3 ans
    L'usine devrait mettre la clé a la porte,les employés arrêterai de chialé

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Tournoi de golf du CEB : la relève à l'honneur

Le Conseil économique de Beauce (CEB) a tenu la 42e édition de son tournoi de golf « L’Annuel en affaires », ce vendredi 12 juillet, au Club de Golf St-Georges avec 264 golfeurs inscrits. C’est sous le thème « Impliquons nos leaders de demain » que l'événement annuel s'est déroulé, sous la présidence d'honneur de Nicolas et Élisabeth Dupuis ...

durée Hier 16h15

Un appel de projets pour la transformation numérique des commerces de détail

Quelque quarante entreprises, œuvrant dans le domaine du commerce et des services de la MRC Beauce-Centre, pourront bénéficier d'un accompagnement en transformation numérique. L'organisme Beauce-Centre Économique vient de lancer un appel de projets en ce sens, grâce au soutien financier de la MRC Beauce-Centre et du ministère des Affaires ...

durée Hier 15h00

Pomerleau et Canam entreprennent la démantèlement du toit du stade olympique

Le consortium beauceron Pomerleau/Groupe Canam, vient d'entreprendre le démantèlement de la toiture du Stade olympique de Montréal. En effet, depuis le 11 juillet, les équipes s’affairent à démanteler la toile de Sheerfill blanche de la toiture de cette infrastructure iconique de la métropole, visible depuis l’extérieur. Une première ouverture ...