Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Faible hydraulicité

Le dividende d’Hydro-Québec recule du quart tandis que les exportations diminuent

durée 14h00
21 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le bénéfice net d’Hydro-Québec et le dividende versé au gouvernement du Québec ont baissé de plus du quart en 2023 tandis que ses exportations ont diminué en raison en raison de la faible hydrolicité. 

La société d’État a dévoilé, mercredi, que son bénéfice net avait diminué de 1,3 milliard $, ou 27,8 %, en 2023 pour s’établir à 3,3 milliards $. Elle a souligné que le bénéfice net était supérieur à la moyenne des dix dernières années. 

Le dividende versé au gouvernement du Québec, pour sa part, a diminué du quart, passant de 3,4 milliards $ en 2022 à 2,5 milliards $ en 2023.

En 2023, la faible hydraulicité dans ses réservoirs a contraint Hydro-Québec à réduire ses exportations. L’hiver 2023 était également plus clément au Québec. Le verglas au printemps dernier a aussi entraîné des pannes majeures. «Selon nous, l'histoire de 2023 est vraiment une histoire de météo», a expliqué le président-directeur général, Michael Sabia, en conférence de presse. 

M. Sabia attribue également la baisse du bénéfice à la comparaison avec l’«année exceptionnelle» de 2022. «L'année 2022 était une année assez remarquable, marquée par un record de ventes d'énergie, l'hiver le plus froid et donc beaucoup de demandes et les prix les plus élevés de l'histoire sur les marchés américains», souligne-t-il.

«Donc, cette combinaison de facteurs dans les marchés en 2022 était du jamais vu et quelque chose d'exceptionnel qu'on ne va pas revoir avant longtemps», ajoute-t-il. 

En 2023, les exportations d’Hydro-Québec ont diminué de 35 % par rapport à la même période l’an dernier. La diminution des prix sur les marchés internationaux a toutefois été compensée par l’utilisation de produits dérivés. Les ventes hors Québec ont ainsi eu une incidence défavorable de 547 millions $ sur le bénéfice net.

Au Québec, l’indexation des tarifs a eu une incidence favorable de 471 millions $ sur les ventes de la société d’État. L’hiver plus clément en 2023 a toutefois grugé les revenus de 349 millions $ par rapport à l’an dernier. 

Les charges d’exploitation d’Hydro-Québec ont augmenté de 288 millions $ en raison, notamment, de l’accroissement des travaux d’entretien et de maintenance ainsi que des dépenses technologiques. 

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L'entreprise BID Group reçoit un prestigieux prix en automatisation industrielle

L'entreprise d'équipements et d'installations de production pour la transformation du bois, BID Group, vient de recevoir le prestigieux prix Partenaire OEM de l'année, remis par Rockwell Automation. La distinction a été décernée lors de la conférence PartnerNetwork, qui s'est tenue le mois dernier à Orlando en Floride. Le prix reconnaît ...

20 avril 2024

Uber Eats débarque à Saint-Georges

Les services d’Uber Eats sont maintenant disponibles à Saint-Georges et à Thetford Mines. Les restaurants locaux Fromagerie Victoria et le Küto Comptoir à Tartares ont adhéré à ce service de livraison. Selon une étude effectuée par la firme Public First, en 2022, l’application a généré des revenus supplémentaires de 201 millions pour les ...

19 avril 2024

Média social québécois: la Nouvelle Place se met en place

Nouvelle Place, c’est le nom provisoire du projet de créer un média social québécois à but non lucratif, qui serait la nouvelle place publique numérique, et qui fait beaucoup jaser depuis que l’idée a été lancée dans Le Devoir en août 2023. « Ça nous prend un autre modèle d’affaires qui tiendrait compte du rôle social des médias et qui ne ...