Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Saint-Côme-Linière et Sainte-Aurélie

Vote massif de grève dans deux scieries de la région

durée 17h00
3 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

La grève semble de plus en plus inévitable dans les scieries de Saint-Côme-Linière et de Saint-Aurélie de l'entreprise Produits forestiers DG.

C'est du moins ce qui pourrait poindre à l'horizon, « face à l’intransigeance de l’employeur et les très faibles avancées à la table de négociation », indique le Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches de la CSN, dans un communiqué de presse émis aujourd'hui.

D'ailleurs, les syndicats des travailleuses et travailleurs des scieries des Produits forestiers DG ont adopté dans les dernières semaines un mandat de grève à plus de 93%.

« L’employeur a tout ce qu’il faut pour éviter un arrêt de travail. Malheureusement, il propose actuellement des reculs substantiels dans nos conditions de travail. Il veut nous faire revenir 30 ans en arrière. Il veut pouvoir déterminer lui-même quand nous prenons nos vacances et propose des augmentations salariales complètement ridicules. C’est inacceptable! », ont soutenu les représentants syndicaux dans le communiqué. 

Ces derniers estiment qu'un arrêt de travail pourrait avoir des impacts importants sur les autres établissements du groupe DG dans la région. L’approvisionnement pourrait en être affecté, venant diminuer, voire arrêter le travail prévu dans les autres installations.

« On a un employeur qui veut se comporter comme si nous étions encore dans les années 70. Il va vite comprendre que le syndicat et les structures de la CSN qui l’entourent ne vont pas se laisser faire. Le conseil central va être derrière le syndicat à chaque instant, et tant qu’il le faudra. S’il n’est pas capable de faire preuve de respect pour ses travailleuses et ses travailleurs, on va lui imposer le respect », insiste Mélanie Pelletier, vice-présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches-CSN

Pour l’instant, aucune date de grève n'a été arrêté mais « à moins que les choses ne changent de façon importante à la table de négociation, elle pourrait arriver rapidement. »

Offres comparables
Du côté patronal, la direction du Groupe Gesco Star, qui possède les deux scieries, estime que les offres salariales présentées aux syndiqués sont comparables avec ce qui est versé dans l'industrie du bois d'oeuvre de la région. « Ce que nous proposons n'est pas du tout un recul, on est même en avance », a indiqué la porte-parole aux communications, Katherine Grondin, lors d'un entretien téléphonique avec EnBeauce.com. Elle n'a toutefois pas voulu révéler en quoi consistait ces propositions.

Elle signale que l'employeur avait consenti des rajustements salariaux en 2022, alors que la convention était toujours en vigueur. Cette dernière, qui était d'une durée de cinq ans, est venue à terme en août 2023. Les négociations entre les parties ont débuté l'automne dernier.

« L'arrivée des moyens de pression n'est pas une surprise pour nous et on respecte ça. Les négociations continuent et on se rencontre à chaque semaine », a fait savoir Mme Grondin. Elle confirme que les négociations en cours ne concernent que les employés de l’usine de sciage de Saint-Côme (les employés de l’usine de seconde transformation à cet endroit n’étant pas syndiqués) et ceux des usines de sciage et de rabotage de Sainte-Aurélie.

Dans le passé, l'entreprise a dû faire face à des mandats de grève lors des renégociations de conventions collectives, mais aucun lock-out n’a effectivement été déclaré pour y donner suite.

Les deux scieries emploient environ 200 personnes.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 10h00

Groupe Abbatiello lance Québec Franchise Développement

Le Groupe Abbatiello vient de lancer l'entreprise Québec Franchise Développement (QFD), une nouvelle société de courtage dans le domaine de la franchise en restauration pour stimuler le développement économique dans toutes les régions du Québec et provinces canadiennes.  L'entreprise annonce déjà neuf bannières québécoises et canadiennes de renom ...

20 juin 2024

Développement économique Canada investira 15,8 M$ en Chaudière-Appalaches

Le gouvernement fédéral vient de réitérer son engagement envers les SADC et CAE de la Chaudière-Appalaches par une investissement de 15,8 M$, qui s'étalera sur les cinq prochaines années. C'est la ministre responsable de Développement économique Canada pour les régions du Québec, Soraya Martinez Ferrada, qui en a fait l'annonce lors du 20e ...

20 juin 2024

Développement PME souffle ses 20 bougies

L'organisme Développement PME (DPME) a souligné son 20e anniversaire dans le cadre de son Assemblée générale annuelle qui s’est déroulée lundi à la Cache du Golf à Beauceville. Cet événement a permis de rassembler plus de 150 collaborateurs, partenaires et clients dans le cadre d’un traditionnel 5 à 7. Pour l’occasion, le député de Beauce-Nord, ...