Publicité

25 avril 2010 - 01:25

Séance d’autographes pour l’auteure Guylda Lavoie

Samedi le 23 avril dernier, afin de  faire suite au lancement de son tout premier livre intitulé Le Phare, l’auteure Guylda Lavoie a offert aux Beaucerons une séance d’autographes, qui s’est déroulée de 10 h à 15 h, devant la Librairie Sélect, au Carrefour Saint-Georges. Les amateurs ont eu la chance de rencontrer et de poser leurs questions à l’auteure possédant un diplôme de l’Université d’Ottawa en communication.

Le tout premier livre de Madame Lavoie a été lancé le 28 février dernier grâce à la Maison d’édition du Mécène. L’ouvrage traite majoritairement de la perception que l’homme a de lui-même et Mme Lavoie dit que la lecture de l’ouvrage aide justement à rendre cette perception de soi exceptionnelle et non ordinaire. Le but que parcourt l’auteure en invitant le public à lire son œuvre, est de faire réaliser aux gens la valeur réelle qu’ils ont. « On ne comprend pas qui on est » dit l’auteure d’origine acadienne, « et mon livre tente d’établir les ponts qui conduiront à notre compréhension.»

C’est suite à une étude auprès de 300 personnes que l’idée est venue à Mme Lavoie d’écrire ce livre. Après huit semaines à étudier des sujets de tous âges, les résultats étonnants l’ont poussé à mettre sur papier les réponses aux questions que tous se posent. « Il faut redonner à l’humain son pouvoir» dit la conférencière. Se basant sur la définition de la folie, qui consiste en une répétition continuelle du même acte, Guylda Lavoie rappelle qu’il est important de changer notre angle d’attaque. Il est pertinent de persister lorsqu’on n’obtient pas ce que l’on veut, mais il est tout aussi important de diversifier nos champs de connaissance.

On peut s’attendre à la venue d’un deuxième ouvrage puisque Madame Lavoie dit déjà y travailler alors qu’elle pense aussi traduire le Phare en anglais. Rappelons que Guylda Lavoie s’exprime et travaille autant en anglais qu’en français notamment à cause de ses origines acadiennes et elle souhaite donc répondre aux questions de son public anglophone, l’ayant déjà fait pour les francophones.

Les amateurs seront conviés à une causerie animée par Madame Guylda Lavoie le 26 mai prochain, à la salle du Salon Quille Plus de 19 h à 21 h. Pour y participer, il en coûte 20 $. Elle profitera de cette rencontre pour traiter de quelques-uns des aspects dont  il est question dans le livre.
 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.