Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Éric Latulippe raconte Sandwitch

Chargement du vidéo
durée 06h00
16 février 2017
Sébastien Roy
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Sébastien Roy, Journaliste

Voir la galerie de photos

Le chanteur du groupe Sandwitch, Éric Latulippe, est venu à la rencontre d’EnBeauce.com le 14 février pour raconter le parcours de la formation beaucevilloise.

Formé en 1996 par Benoît Mercier (basse), Éric Hamel (guitare), Tony Lessard (batterie) et M. Latulippe (voix), Sandwitch s’est inspiré des groupes du mouvement punk de l’époque tels que NoFX, Rancid et The Offspring.

Celui-ci a également été le gérant de scène du Woodstock en Beauce pendant 20 ans. Cet emploi lui a permis de vivre l’un de ses plus beaux moments avec le groupe. Le groupe qui devait jouer avec Weezer était absent et le gérant du festival cherchait un groupe pour le remplacer. Par un heureux hasard, le bassiste et le batteur se trouvaient dans la foule tandis que le guitariste travaillait avec lui sur la scène. Sandwitch a donc, en quelque sorte fait la première partie de Weezer.

Pour en revenir à leurs débuts, Sandwitch s’est fait connaître en participant à un concours à Montréal, après avoir lancé un premier album. « On n’avait pas remporté le concours, mais on s’était rendu assez loin. Les organisateurs faisaient également une tournée, appelée Polliwog, et ils nous ont invités. On a fait neuf shows dans la province. Veut, veut pas, ça nous avait débloqué des trucs », explique M. Latulippe.

Par la suite, le quatuor a travaillé pendant trois ans pour lancer son second disque en 2008. Il a obtenu du soutien de la part des Amants de la scène, qui les ont aidés à organiser le lancement. De plus, les stations MIX 99,7 à Saint-Georges ainsi que Radio X à Québec se sont mis à diffuser quelques pièces, les deux plus grands succès étant « Peu importe » et « Faites de quoi ». « “Peu importe” a été la chanson la plus populaire qu’on ait faite. […] C’est une histoire qui se répète un peu dans tous les milieux de travail. C’est des fois des patrons qui sont un peu trop intenses pour leurs employés. Ils s’en foutent vraiment un peu et ils veulent faire de l’argent. Ils abusent un peu de leurs employés d’une manière ou d’une autre. C’est un peu ce qui est arrivé à l’un des gars dans le band et on en a fait une chanson », affirme le Beaucevillois.

Par la suite, il y a eu une époque plus sombre pour les groupes « undergrounds ». Certains comme Grimskunk ont survécu, mais d’autres groupes ont mis un terme à leurs activités, notamment eXtério. C’est un peu ce qui est arrivé pour Sandwitch. « Plus ça allait, moins il y avait de spectacles », ajoute-t-il. Les quatre membres ont alors décidé de se lancer dans de nouveaux projets.

Après une pause de deux ans, le chanteur a mis sur pieds le duo Lat et Ben en compagnie du bassiste de Sandwitch, Benoît Mercier. Bien qu’en ce moment les deux musiciens jouent davantage de reprises réarranger à leur façon, ceux-ci ont commencé à composer de nouvelles pièces. « On a un projet de faire un petit album. […] Ce sont des tounes super joyeuses, c’est très différent de Sandwitch, mais il y a l’âme de Sandwitch en arrière de tout ça, assurément », conclut Éric Latulippe.

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • PR
    Pépé roni
    temps Il y a 5 ans
    Good job Eric lache pas un chic type sympatique !!

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Féérie de Noël à Beauceville: plus de 750 participants

Bonne participation de la population à la Féérie de Noël, organisée dimanche par la Ville de Beauceville, à l’aréna EJM/René-Bernard, alors que plus de 750 personnes ont pris part à l'événement. Plusieurs activités, tant intérieures qu’extérieures, avaient été prévues, comme du bricolage et bien sûr, du patinage en groupe, en présence des Fous du ...

durée Hier 5h00

Un match d'improvisation en pyjama de Noël

La Ligue d'improvisation de la Beauce, la LIBRE, organise un match d'impro de Noël où tout le monde est invité à se mettre en pyjama, que ce soit le public, l'arbitre ou les joueurs et joueuses. L'événement aura lieu le jeudi 15 décembre à 19 h 30, au Manoir du village beauceron de Saint-Prosper. L'entrée est gratuite.

4 décembre 2022

Une invitation d'Angelik Gagné à son spectacle-bénéfice

Dans le cadre de son projet personnel de secondaire 5 au Programme d'éducation internationale, l'étudiante Angelik Gagné organise un spectacle-bénéfice ce vendredi 9 décembre à l'auditorium de la polyvalente Saint-François de Beauceville. Tous les fonds récoltés seront entièrement versés pour venir en aide à une famille de Saint-Théophile « et ...