Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

21e Festival de sculptures sur neige de Saint-Georges

Le froid glacial n'a pas eu raison de l'élan créatif des sculpteurs

durée 14h30
9 février 2020
Johanne Mathieu
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Le froid glacial n'a pas freiné l'élan créatif des sculpteurs venus participer au 21e Festival de sculptures sur neige de Saint-Georges. L'événement s'est tenu les vendredi 7 et samedi 8 février, sur le site de l'anneau de glace du Centre sportif Lacroix-Dutil.

Que ce soit pour créer kangourou, personnages, hérons, bottes ou érable, les artistes amateurs ont pu se mettre à l'œuvre durant la journée de vendredi et ont poursuivi leur travail le samedi. De 15 h à 16 h 30, le public était invité à voter pour leur coup de cœur lors de cette deuxième journée, alors que la remise des prix a eu lieu à 17 h.

Résultats des gagnants

La famille Marc Dallaire a obtenu la 1re position pour l'œuvre intitulée Les murs ont des oreilles (bloc no. 9). L'équipe d'Éric Blais et de Dominique Berthiaume s'est retrouvée tout juste derrière, en 2e position, avec leur sculpture Le petit prince (bloc no. 20), suivie de celle de Sandra Mandoza, qui a remporté le 3e prix pour L'arôme qui nous unit  (bloc no. 16). 

En 4e place, on retrouve la famille Marie-Pier Tanguay avec l'œuvre intitulée Les hérons (bloc no. 24). La famille Tanguay avait aussi remporté la 1re position l'an dernier, avec la sculpture La main et l'oiseau. La famille Carol Lessard a pour sa part obtenu la 5e place avec L'érable (bloc no. 7). L'équipe d'Éric Blais et de Dominique Berthiaume s'est à nouveau démarquée avec Le petit prince, remportant le prix coup de cœur.

Des prix entre 100 et 300 $ ont été remis aux équipes gagnantes à cette occasion.

Une première participation pour plusieurs sculpteurs

Année après année, l'événement est toujours aussi convivial et familial. Plusieurs sculpteurs en étaient aussi à leur toute première participation.

« Après 21 ans, ce qui est toujours émerveillant, [c'est que] les sculptures sont encore très belles, et de plus en plus. Il n'y a aucun sculpteur professionnel ici. [Pour] beaucoup de gens, c'est leur première fois, et ils réussissent à faire quelque chose d'exceptionnel, parce que c'est juste un plaisir de faire une activité dehors et en famille. C'est ça qui nous surprend à chaque année, c'est de voir la qualité des sculptures », a souligné la directrice du Service des loisirs et de la culture de Saint-Georges, Carole Paquet.

 

 





 



 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Quoi faire en Beauce du 3 au 5 février?

Voici quelques suggestions d'activités sportives, culturelles et communautaires qui se tiendront en Beauce au cours de cette fin de semaine. Vendredi 3 février Odilon en neige  La municipalité de Saint-Odilon-de-Cranbourne présente pour la toute première fois, le festival Odilon en neige. Où: Salle communautaire de ...

2 février 2023

Cégeps en spectacle : Rachel Dallaire représentera la Beauce

C’est devant 315 spectateurs, que l’étudiante en Technique d’éducation spécialisée, Rachel Dallaire du Cégep Beauce-Appalaches a été choisi par le jury de la finale locale de Cégeps en spectacle, hier soir. Elle a présenté le numéro « Ne laissez pas vos dents de sagesse vous rendre fous ». Il s’agissait d’un numéro humoristique qui parcourait ...

2 février 2023

Le Moulin La Lorraine à la recherche d'artistes pour 2024

Le Moulin La Lorraine a lancé son appel à projets d'exposition pour 2024, qui est ouvert à toutes les disciplines, mais qui privilégie les projets authentiques, inédits et novateurs. Engagé dans le développement de la culture en région et éducation à l’art, l'établissement favorise les initiatives permettant I’interactivité et le rapprochement ...