Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Parc du pont Perreault

Une murale historique pour Notre-Dame-des-Pins

durée 12h00
2 octobre 2020
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

C’est ce matin que l'on a procédé au dévoilement d'une murale historique, réalisée sur un pilier du pont Pierre-Bourque, à la halte du pont couvert Perrault,  à Notre-Dame-des-Pins.

La fresque, produite par l’artiste-peintre Alain Lapierre, illustre l’époque où la rivière Chaudière se traversait en  bateau. 

L’achèvement d’une œuvre de cette ampleur (10 pi x 13 pi) sur surface bétonnée fut un réel défi pour M.  Lapierre. Le pilier étant de forme arrondie, ce fut impossible pour ce dernier de projeter son œuvre afin de la tracer  sur le gigantesque mur.

S’en suivirent donc de multiples calculs mathématiques et d’innombrables esquisses pour parvenir à transposer les croquis sur la colonne. La porosité de la surface a également obligé l’artiste à délaisser la  technique du rayonnisme, qui caractérise tant ses œuvres, au profit du pinceau.

La perméabilité du béton rendait  difficile l’application de traits délicats et précis. Malgré ces embûches, Alain Lapierre confie avoir apprécié son  expérience, notamment grâce aux encouragements continus des personnes fréquentant le parc.

Les onze jours  passés sur place lui auront permis de rencontrer quelques centaines d’individus, tous intéressés par sa démarche  artistique, ainsi que par l’histoire fascinante du Pont couvert. L’esprit et la magnificence de ce lieu pittoresque ont  aussi contribué à adoucir les difficultés rencontrées en cours de route. 

La murale est une version colorée et retouchée d’une photographie (jointe à l'article) prise par Albert  Bourque, à l’époque où la population traversait la rivière Chaudière dans une barque. Époque dont se souviennent  de nombreux résidents de la résidence du Manoir de la Roselière qui ont accepté de partager leurs souvenirs avec  l’artiste et sa conjointe, Marie-Esther Poulin.

Lors du dévoilement officiel de ce matin, le duo Les Matantes Marie-Jeanne leur ont d'ailleurs rendu hommage en interprétant quelques-unes des histoires relatées par ces personnes âgées. 

Via le projet Les Arts de la rue - présenté par Cogeco, la Municipalité de Notre-Dame-des-Pins souhaitait embellir  le Parc du pont couvert et mettre en valeur l’histoire de sa collectivité. Selon la mairesse, Lyne Bourque, c’est  mission accomplie.

« L’intérêt des citoyens envers l’œuvre, pendant et après sa réalisation, nous fait réaliser à quel  point de tels projets sont structurants pour notre municipalité et pour la communauté artistique », a-t-elle dit lors du dévoilement.

C’est la première fois que la Municipalité de Notre-Dame-des-Pins présente une œuvre d’art publique dans le cadre  du projet Les Arts de la rue  qui s'inscrit dans l’Entente de développement culturel conclue entre la MRC de Beauce-Sartigan, le Conseil économique de Beauce et le gouvernement du Québec.

« La culture témoigne de la vie de nos communautés. Elle ouvre une fenêtre  sur l’univers artistique de nos créateurs en plus d’embellir nos milieux de vie. Nous sommes très heureux d’avoir  contribué au projet Les Arts de la rue et levons notre chapeau à l’artiste! », souligne Johanne Hinse, vice-présidente,  Programmation et Relations avec les communautés chez Cogeco Connexion. 

Au terme de l’Entente de développement culturel en 2021, la MRC de Beauce-Sartigan soutiendra 14 municipalités  de la région dans la réalisation d’œuvres d’art public extérieures réalisées par des artistes de la région.

Pour Normand Roy, préfet de la MRC de Beauce-Sartigan, « la réalisation d’œuvre d’art publique est une merveilleuse  idée pour faciliter l’accès à la culture et embellir nos municipalités. En faisant appel à des artistes du territoire, nous  permettons aux citoyens de mieux comprendre leur travail et de reconnaître leur talent. »

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • RG
    Roger Gagné
    temps Il y a 2 ans
    Félicitations Alain d`avoir illustré et rappelé à tes contemporains une importante
    page de l` histoire de la Beauce.
    Comme en Beauce le territoire des seigneuries s`étendait des deux côtés de la rivière Chaudière., pendant près de cent ans la barque était le seul moyen pour unir les habitants des
    deux parties de la seigneurie.. Félicitations à tous ceux qui ont soutenu la réalisation de ton
    travail.
    Roger Gagné

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Quoi faire en Beauce du 3 au 5 février?

Voici quelques suggestions d'activités sportives, culturelles et communautaires qui se tiendront en Beauce au cours de cette fin de semaine. Vendredi 3 février Odilon en neige  La municipalité de Saint-Odilon-de-Cranbourne présente pour la toute première fois, le festival Odilon en neige. Où: Salle communautaire de ...

2 février 2023

Cégeps en spectacle : Rachel Dallaire représentera la Beauce

C’est devant 315 spectateurs, que l’étudiante en Technique d’éducation spécialisée, Rachel Dallaire du Cégep Beauce-Appalaches a été choisi par le jury de la finale locale de Cégeps en spectacle, hier soir. Elle a présenté le numéro « Ne laissez pas vos dents de sagesse vous rendre fous ». Il s’agissait d’un numéro humoristique qui parcourait ...

2 février 2023

Le Moulin La Lorraine à la recherche d'artistes pour 2024

Le Moulin La Lorraine a lancé son appel à projets d'exposition pour 2024, qui est ouvert à toutes les disciplines, mais qui privilégie les projets authentiques, inédits et novateurs. Engagé dans le développement de la culture en région et éducation à l’art, l'établissement favorise les initiatives permettant I’interactivité et le rapprochement ...