Publicité
22 février 2019 - 09:41 | Mis à jour : 09:51

Un cas d’excès de vitesse à Saint-Zacharie

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Les policiers de la Sûreté du Québec ont récemment intercepté un véhicule dans un cas d’excès de vitesse à Saint-Zacharie et ont de plus effectué plusieurs interventions ciblant entre autres la vitesse, dans le cadre de l’opération Impact.

Le lundi 11 février vers 11 heures, un patrouilleur a intercepté un véhicule qui circulait à plus de 95 km/h dans une zone de 50 km/h sur la 15e Avenue à Saint-Zacharie. La conductrice, une femme de 38 ans originaire de l’endroit, s’est vue remettre un constat d’infraction de 666 $ incluant l’amende et les frais et 10 points d’inaptitude. Son permis de conduire a été suspendu pour 7 jours.

Opération Impact 

Durant le dernier mois, les patrouilleurs du Centre de services de Saint-Georges ont effectué au total 15 opérations Impact et 57 constats d’infraction ont été émis lors de celles-ci. Principalement, ces opérations ciblent les excès de vitesse, le port de la ceinture de sécurité et l'utilisation du cellulaire au volant.

Entre autres, le vendredi 15 février, lors d’une opération sur la 1re Avenue à Saint-Georges, 15 constats ont été émis dont 5 pour l’utilisation d’un cellulaire au volant.

 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à scoop@enbeauce.com.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.