Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 décembre 2017 - 15:17 | Mis à jour : 21:32

La maison d'hébergement Au Bercail inaugure ses nouveaux locaux à St-Georges

Par Stéphane Quintin, Journaliste

À l'issue de travaux de mise en conformité ayant totalisé un coût de 722 109 $, notamment pour rénover le bâtiment dans le domaine de la protection incendie, la maison d'hébergement Au Bercail, à Saint-Georges, a procédé, le jeudi 14 décembre, à l'inauguration officielle de ses nouveaux locaux en présence des différents partenaires du projet. 

Ayant débuté en janvier 2016, les travaux, achevés trois mois plus tard, ont permis avant tout au bâtiment de se mettre en conformité en matière de protection incendie. La bâtisse, presque centenaire, a ainsi été munie d'un système de gicleurs. Les planchers, les murs et les fenêtres ont aussi subi des rénovations importantes pour avoir une meilleure résistance au feu et permettre aux personnes bénéficiant des services de l'organisme de venir profiter d'un centre d'hébergement remis à neuf. 

« Ce fut toute une aventure mais aussi tout un aboutissement. Cela ne s'est pas réalisé sans embûches. Plusieurs obstacles se sont présentés et à chaque fois ils furent surmontés grâce à notre détermination », a mentionné le président du conseil d'administration du Bercail, Pierre Lacombe. 

Soulignant que leur priorité était avant tout la sécurité des gens, il a ajouté à quel point le résultat méritait une main d'applaudissements. « La clientèle bénéficie d'un endroit sécuritaire, réaménagé et comportant une disposition des lieux révisée. La restauration des lieux est une contribution directe à l'amélioration de la qualité des services offerts »

« On veut faire partout des petits bercails », a déclaré Laval Bolduc lors de sa bénédiction

Présent à l'évènement, l'abbé Laval Bolduc, qui représentait l'Oeuvre de Saint-Édouard, ayant participé au financement des travaux à hauteur de 20 000 $, a souligné l'importance de la mission de la maison d'hébergement Au Bercail, fondée en 1983. Remerciant l'organisme pour la qualité de son accueil des plus démunis et l'accompagnement qui leur est offert, il a demandé au Seigneur de faire descendre cet esprit-là sur la maison d'hébergement, qui a permis d'aider les plus pauvres, les « maganés de la vie ». 

Un total de 568 personnes accueillies cette année au Bercail

Selon le président du conseil d'administration de l'organisme, Pierre Lacombe, depuis son arrivée, en 2006, le budget du Bercail est passé de 340 000 à 1 M$ et les employés de 13 à 30 personnes. Les services du Bercail se sont aussi diversifiés, l'organisme accueillant dorénavant les personnes souffrant de problèmes de santé mentale, les sans-abri, les personnes en dégrisement ou encore celles nécessitant un hébergement de crise. 

« Le Bercail est l'exemple parfait de la collaboration qu'on souhaite développer avec les organismes communautaires régionaux », a déclaré la coordonnatrice clinico-administrative des services dans la communauté du CISSS-CA, Marielle Beaudoin.

« Le Bercail est devenu l'un de nos outils les plus incontournables », a lancé le sergent Mario Thiboutot, de la Sûreté du Québec 

Il a ainsi expliqué à quel point l'organisme faisait maintenant partie intégrante du langage policier, tant les patrouilleurs de nuit, confrontés aux itinérants par les nuits de grand froid, pouvaient désormais se reposer sur les services si précieux du Bercail. « Grâce à l'accueil inconditionnel, on a été coupé d'environ 90% de nos appels de jour », a-t-il précisé à titre d'exemple, en expliquant à quel point les personnes marginales et désaffiliées pouvaient trouver un accompagnement sécuritaire et chaleureux dans ce lieu d'hébergement désormais remis à neuf. 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.