Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 janvier 2018 - 04:00 | Mis à jour : 11:39

L'urgence de l'Hôpital de St-Georges occupée à 90 % en ce début de janvier 2018

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier
Toutes les réactions 3

Selon l'Outil santé fourni par le répertoire santé du Québec, le site Web indexsanté.ca, le temps d'attente estimé à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges du Centre de santé et de service sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), en date du dimanche 7 janvier dernier, à 8 h 30, était considéré comme « élevé », avec un taux d'occupation de 90 %, 21 civières fonctionnelles et 19 civières occupées.

À lire également :

Selon les données comprises sur Index Santé, le temps d'attente dans les urgences du Québec est considéré comme « normal », lorsque le taux d'occupation des urgences est de moins de 80 %, comme « élevé », lorsque le taux se situe entre 80 et 100 %, et comme « très élevé » au-delà d'un taux d'occupation de l'urgence de 100 %, soit sa capacité maximale.

Au moment d'écrire ces lignes, soit dimanche le 7 janvier 2018, vers 8 h 30, le centre hospitalier le plus près de celui de Saint-Georges, celui qui est situé à Lac-Mégantic, en Estrie, présente un taux d'occupation de 20 %, avec 5 civières fonctionnelles et une civière occupée.

Notons qu'il s'agit du Centre de santé et de services sociaux du Granit, accessible à environ 1 h 05 de route en voiture à partir de Saint-Georges.

En Chaudière-Appalaches

Les urgences des hôpitaux qui présentent le plus haut taux d'occupation en Chaudière-Appalaches sont celles de Montmagny et de Thetford Mines, avec des taux respectifs de 140 % et de 150 % d'occupation. Il y a 10 civières fonctionnelles et 14 civières occupées à Montmagny, tandis qu'il y a 10 civières fonctionnelles et 15 civières occupées à Thetford Mines.

En ce qui concerne l'Hôtel-Dieu de Lévis, ses urgences ont actuellement un taux d'occupation de 89 %, avec 37 civières fonctionnelles, 33 civières occupées et 4 civières occupées depuis plus de 24 heures.

Le CLSC et centre d'hébergement de Saint-Jean-Port-Joli et le Centre d'hébergement de Charny (Centre Paul-Gilbert) présentent quant à eux un taux d'occupation de 0 %, avec 5 civières fonctionnelles à Saint-Jean-Port-Joli et 6 civières fonctionnelles à Charny.

Dans la Capitale-Nationale

Dans la Capitale-Nationale, il n'est pas rare que le taux d'occupation des urgences dépasse les 100 %. À l'Hôpital du Saint-Sacrement par exemple, en date d'hier, un taux d'occupation des urgences a été enregistré à 132 %, avec 22 civières fonctionnelles, 29 civières occupées et 6 civières occupées depuis plus de 24 heures.

L'Hôpital de l'Enfant-Jésus présentait de son côté un taux d'occupation de ses urgences de 127 %, le Centre hospitalier de l'Université Laval de 119 % l'Hôpital Saint-François-d'Assise de 112 % et l'Hôtel-Dieu de Québec de 107 %.

Les urgences partout dans la province

Les plus haut taux d'occupations des urgences, toutes régions administratives du Québec confondues, se retrouvent à Montréal, en Montérégie, en Mauricie et dans les Laurentides 

Les cinq endroits où le taux d'occupation des urgences sont les plus élevés sont l'Hôpital du Suroît, à Salaberry-de-Valleyfield, avec 214 %, la Résidence Avellin-Dalcourt, à Louiseville, avec 175 %, l'Hôpital de Verdun, avec 169 %, l'Hôpital Pierre Boucher, à Longueuil, avec 169 % et l'Hôpital Laurentien, à Sainte-Agathe des Monts, avec 167 %.

Précisons que le site Internet mentionné ci-haut recense « le temps d'attente estimé dans les urgences du Québec avec le nombre de patients sur civière, le taux d'occupation de celles-ci ainsi que le nombre de patients qui se trouvent sur une civière pour une durée de plus de 24 ou de 48 heures ».

Les résultats sont présentés pour chaque établissement dans l'ensemble des régions du Québec et sont mis à jour à chaque heure.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Le batimment appelé hopital de st-georges. Est BARBAR il n'y a AUCUN SERVICE. Le personnel travail pour l'argent. Aucuns médecins est PROFESSIONEL. Il n'exiiste aucun EMPATHIE. Si vous ne savez pas que veut dire EMPATHIE, c'est qu'au lieu d'être un numéro, nous sommes AVANT TOUT DES HUMAINS. AVEC DES SENTIMENTS. ce que ce batiment ne connaisse aucunement.

    Danger - 2018-01-08 11:24
  • Épouvantable d’ecrire un commentaire comme celui qui me précède. De dire que les gens qui travaille au CH et à l’urgence ne le font que pour l’argent et n’ont aucune empathie...
    Personne ne travaille là-bas pour l’argent, on travaillerait ailleurs avec moins de pression et de meilleurs conditions sans doute

    Dr Germain Savard - 2018-01-08 17:10
  • Vraiment terrible de dire que c'est des barbares et qu'ils travaillent sans empathie. Je suis d'accord pour dire que le temps d'attente est parfois long, mais vu le nombre de personnes qui se présentent à l'urgence c'est tout à fait compréhensible. Il ne faut pas oublier aussi que parfois le médecin peut être appeler sur les étages. Puis dans la salle d'attente, nous ne voyons pas le nombre de patients qui sont sur civière, ou monté sur les étages pour des radiographies et qui reviennent en bas, etc etc, en tout cas, moi je leur lève mon chapeau de pouvoir travailler dans des conditions comme ça.

    Humain - 2018-01-09 19:45