Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 janvier 2018 - 04:00 | Mis à jour : 11:02

Des ententes de principes ont été conclues avec les employeurs après 1 040 jours sans contrat de travail.

Les travailleurs ambulanciers de la Beauce voient le bout du tunnel

Amélie Carrier

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier
Toutes les réactions 1

Sans contrat de travail depuis 1 040 jours, les paramédics de l'organisation des Travailleurs ambulanciers syndiqués de Beauce incorporé (TASBI) voient le bout du tunnel en ce début du mois de janvier 2018. Des ententes de principe ont été conclues avec leurs employeurs sur les modalités d’un nouveau contrat de travail. Ces ententes seront présentées aux membres prochainement et l’exécutif du regroupement en ratifiera le contenu.

À lire également : 

L’entente de principe proposée se veut en lien avec les demandes syndicales. Tant du côté
de la formation, que des repas ou sur les salaires, les demandes ont été acceptées.

« L’ensemble des paramédics de notre organisation était à bout de patience. Depuis le 31 mars 2015 que nous n’avions pas de contrat de travail. Certains moments ont été plus difficiles. Nous avons cru perdre des acquis », de dire le président du regroupement des paramédics desservant les territoires de la Beauce, de Bellechasse, des Etchemins et de la région de l’Estrie, Christian Duperron.

« Je voudrais lever mon chapeau à l’ensemble des membres de notre organisation,
nous avons été résilients, patients et déterminés », a ajouté ce dernier.

Sans être dans l’entente, la problématique des horaires de faction fait partie des sujets qui
seront rapidement discutés avec les employeurs et le Ministère de la Santé et des Services
sociaux.

« Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule. Lors du jeudi 21 décembre dernier, un sous-ministre du Ministère de la Santé nous avisait qu’il y aurait des changements dans les analyses de performances du secteur préhospitalier. Des changements qui seront appliqués selon des mesures précises, efficientes et surtout uniformes, partout sur le territoire québécois. De plus, il y a aura annuellement, selon ses mesures, des changements structurants dans horaires de travail », a soulevé M. Duperron.

« Considérant que certaines zones sont problématiques, pensons à Sainte-Claire, Sainte-Marie, les Etchemins ou Lac-Mégantic, nous présenterons rapidement notre point de vue et nos analyses, » de conclure Christian Duperron.

Rappelons que l'organisation des Travailleurs ambulanciers syndiqués de Beauce incorporé a été fondée à l’été 1987 et est composée de 194 membres paramédics dans trois compagnies ambulancières distinctes de la région de la Chaudière-Appalaches et de l’Estrie.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Les employeurs ont flanchés! Ils vont refiler la facture aux consommateurs...

    Pas de sens - 2018-01-11 14:35