Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 janvier 2018 - 18:30

La FQM et l’UMQ s’opposent fortement à la taxation sur le papier journal

Par Alex Drouin, Journaliste

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) et l’Union des municipalités du Québec (UMQ) s’opposent à la décision, qui a été rendue hier du département du commerce des États-Unis d’imposer des droits préliminaires pouvant atteindre 9,93 % sur le papier non couché.

L’UMQ a rappelé que c’est à la suite d’une plainte pour concurrence déloyale déposée par le North Pacific Paper Company (NORPAC) que le département du Commerce américain a ouvert, en août dernier, une enquête sur l’importation de papier non couché à base de pâte mécanique, qui inclut, entre autres, le papier journal, le papier d’édition et le papier pour les bottins en provenance du Canada.

« Alors que l’industrie forestière subit déjà les impacts de la baisse de la demande américaine pour ce type de papier et d’une énième crise sur le bois d’œuvre résineux, cette nouvelle décision protectionniste de l’administration américaine tombe au pire moment possible pour les régions forestières. Ottawa doit rapidement agir pour réaffirmer son soutien envers cette filière économique névralgique pour l’ensemble du Québec », a fait savoir le président de l’UMQ et maire de Drummondville, Alexandre Cusson.

« Cette taxe est totalement injustifiée et affectera directement les communautés forestières du Québec, qui sont déjà aux prises avec la crise sur le bois d’œuvre. Nous demandons à Ottawa et à Québec d’intervenir rapidement afin de soutenir les entreprises touchées qui assurent la vitalité économique de nombreuses municipalités québécoises », a ajouté le président de la FQM, Richard Lehoux.

Ce dossier sera à l’ordre du jour de la rencontre des membres du Comité sur la forêt de l’UMQ le 1er février, à Lévis.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.