Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 juin 2018 - 11:55 | Mis à jour : 11 juin 2018 - 08:13

Défi relevé avec succès pour le 24DH St-Georges Ford

Guillaume Internoscia

Par Guillaume Internoscia, Journaliste

À l’issue de sa 5e édition du 24 DH, Saint-Georges Ford verse à la Fondation Santé Beauce-Etchemin un don de 71 000 $, lequel ira à l’acquisition de quatre modules de télémétrie et d’un scanneur vésical qui est requis par l’unité mère-enfant de l’Hôpital de Saint-Georges du CISSS de Chaudière-Appalaches afin d'y améliorer les soins qui y sont administrés.

Les 11, 12 et 13 mai 2018, 96 joueurs et joueuses de hockey beaucerons se sont dépassés au profit des enfants malades de la région dans le cadre de la plus longue partie de hockey de l’histoire de la Beauce.

« Nous avons pu compter sur le soutien de tous nos partenaires.  Près de 100 joueuses et joueurs de hockey se sont mobilisés et plusieurs bénévoles se sont impliqués.  Forts de ces appuis, voilà pourquoi nous récidivons année après année », a expliqué monsieur François Bégin, membre du comité organisateur.

Les membres du comité, messieurs François Bégin, Carl Breton, Vincent Doyon, François Dupuis et Louis Larochelle, avaient ajouté, cette année, un volet féminin de 12 heures à l’événement. Au final, le 24 DH St-Georges Ford s’est donc déroulé sur une période de 36 heures. Les organisateurs se réjouissent de la participation et du résultat final.   

« Étant tous pères de famille, nous travaillons fort pour réaliser cet événement. La cause de la santé des enfants nous tient vraiment à cœur. Pour nous, il est important que les équipements achetés servent aux familles d’ici tout en permettant aux enfants d’être aussi traités ici », a ajouté monsieur Vincent Doyon.

Des équipements médicaux indispensables

Dans les heures précédant l’accouchement, le module de télémétrie sert à mesurer le niveau de contractions de la mère et à effectuer le suivi du rythme cardiaque du bébé. L’appareil permet à la mère de se déplacer hors de son lit, en toute sécurité.  Elle peut marcher puis prendre un bain puisqu’il est submersible.

Le scanneur vésical, lui, sert à mesurer le liquide dans la vessie de façon non invasive. Actuellement, il n’y en a pas à l’unité mère-enfant. Les infirmières doivent se déplacer et en emprunter un sur un autre étage. L’acquisition de cet appareil aura des bénéfices tant pour les patientes que pour les employé(e)s.  L’utiliser, directement sur l’unité permettra  aussi  de réduire les délais d’attente.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.