Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 août 2018 - 16:01 | Mis à jour : 10 août 2018 - 09:31

Les policiers de la SQ protègent les travailleurs sur les chantiers routiers

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Toutes les réactions 2

Aujourd'hui, sur la route 204 à la sortie de Saint-Gédéon-de-Beauce, la Sûreté du Québec (SQ) a effectué une opération policière de répression. Celle-ci cible des zones de travaux routiers de la mi-avril à la mi-octobre et vise à protéger les travailleurs dont le métier est à haut risque.

Les policiers sont présents sur différents chantiers routiers en Beauce. La SQ travaille en étroite collaboration avec le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports du Québec pour assurer une présence sur ces chantiers. Il ne faut pas être étonné si on y aperçoit jusqu'en octobre des policiers qui font du radar.

À Saint-Gédéon, sur une portion de la route 204, les travailleurs ne sont protégés que par des cônes et non par un rempart de ciment. La vigilance est donc de mise, et c'est précisément le message que le corps policier a voulu livrer aujourd'hui en convoquant la presse régionale sur place.

« Les mandats spécifiques de la Sûreté du Québec, c'est de réduire le nombre de collisions mortelles, diminuer le nombre de collisions avec dommages corporels, augmenter le sentiment de sécurité des travailleurs sur les chantiers routiers, assurer la libre circulation des personnes et des biens, assurer la sécurité de la population et intercepter les contrevenants », a affirmé Mario Thiboutot, sergent à la SQ, figure bien connue de la communauté.

Le contre-maître du chantier, Alexandre Toulouse (Pavages Abénakis Ltée), s'est exprimé au sujet des inconvénients que les travailleurs vivent sur les chantiers routiers. « Des fois, les voitures ne respectent pas vraiment les limites de vitesse », a-t-il soutenu. Il arrive que des automobilistes qui ne sont pas habitués aux chantiers grillent un feu rouge et ralentissent complètement le trafic. Au contraire, il arrive que certains le font sciemment.

M. Toulouse comprend que les usagers de la route puissent commencer à se lasser des travaux, mais il les invite à suivre les limites de vitesse ainsi qu'à respecter la signalisation.

À Saint-Gédéon, les travaux sur la route 204 devraient se terminer d'ici le début du mois de septembre.

Sur les chantiers routiers, un automobiliste intercepté pour vitesse verra le montant de sa contravention doubler. 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • C'est drôle mais je n'ai pas vu un seul char de la sq parké sur la ligne jaune des 2 bouts du chantiers afin de protéger les travailleurs.......sont toujours dans une cour qques part et attendent un infraction payante au dépend ..........du travailleur supposément protégé !!

    SQ - 2018-08-08 17:57
  • Belle mise en scène. Maintenant pour de vrai?

    Marie-Ève - 2018-08-08 21:31