Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 octobre 2018 - 15:42 | Mis à jour : 16:00

Le changement d'heure est-il nécessaire?

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le retour à l’heure d’hiver est à nos portes. Dans la nuit du 3 au 4 novembre, il faudra reculer nos montres et cadrans d’une heure, ce qui permettra de gagner une heure de sommeil. Les commerçants ayant un permis d’alcool auront une heure supplémentaire pour servir les clients. Mais d’où cette pratique vient-elle?

Origine de l’heure d’été

C’est en mars 1916, en pleine Première guerre mondiale, que l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie ont décidé d’avancer l’heure afin d’économiser de l’énergie pour participer à l’effort de guerre. Le Canada, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont vite emboîté le pas.

Il faut attendre à 1963 pour que le Canada adopte officiellement l’heure d’été avancée à partir du dernier dimanche d’avril jusqu’au dernier dimanche d’octobre.

En 2007, le Canada s’est ajusté aux États-Unis, partenaire économique principal, pour retourner à l’heure d’hiver le premier dimanche de novembre.

Une mesure ne faisant pas l’unanimité

Le changement d’heure est une mesure qui a toujours été vivement critiquée. Cette pratique a été instaurée initialement dans le but de sauver des frais d’énergie sur l’éclairage, or plusieurs études démontrent maintenant que les économies faites sont minimes ou inexistantes. Pour cette raison, certains pays comme l’Islande, la Russie et l’Argentine ont aboli le passage à l’heure d’été.

D’autres détracteurs du changement d’heure soutiennent que cette pratique, ne fait que semer la confusion en engendrant des retards.

Les impacts sur la santé

Les travailleurs se levant tôt peuvent jouir d’un peu plus de luminosité le matin. Pour ceux qui travaillent de soir ou qui ont un horaire de sommeil variable, il en est autrement : l’adaptation au changement d’heure serait plus difficile.
Les personnes souffrant de dépression, de trouble de l’humeur et de trouble affectif saisonnier, seraient encore plus vulnérables.
Pour contrer les effets néfastes du changement d’heure, d'autres préfèrent modifier leur routine de sommeil une semaine à l’avance.

L’abolition du changement d’heure serait-elle possible?

La cessation de cette mesure serait certes, possible, mais ardue. D’un point de vue économique, plus de 70 pays adhèrent toujours à cette pratique, l’abolition du changement d’heure perturberait donc les échanges commerciaux.
Pour ce qui est du commun des mortels, il est fort à parier que plusieurs amateurs de terrasse n'apprécieraient pas d’avoir une heure d’ensoleillement de moins le soir pour profiter des plaisirs estivaux.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Ce n'est pas le passage à l'heure d'été qu'il faudrait abolir,c'est le retour à l'heure normal

    Sylvain Davidson - 2018-10-29 14:21