Publicité

26 août 2021 - 18:00

Course a pied

Marie-Noël Lebel veut offrir une course en cadeau au Havre l'éclaircie

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Marie-Noël Lebel, résidente de Saint-Zacharie, courra un marathon le 2 octobre prochain au profit de l’organisme Havre l’éclaircie afin de soutenir les femmes et les enfants victimes de violences conjugales.

Beauceronne d’origine, Marie-Noël est revenue en Beauce il y a trois ans après avoir vécu à Québec pendant près de 10 ans. 

Courir pour se sentir bien
Cette mère de famille a commencé la course à pied en 2019.  « J’ai commencé à courir parce que c’était mon échappatoire personnel alors que je vivais une situation difficile », a expliqué la femme d’un ancien militaire, en entrevue téléphonique avec EnBeauce.com.

Son conjoint a quitté les forces armées canadiennes en raison d’un stress post-traumatique. Cependant, avant qu’il ne puisse sortir de l’armée, Marie-Noël s’est trouvé un emploi en Beauce et la famille a été contrainte de vivre sous deux toits différents pendant deux ans. Elle était retournée vivre chez ses parents avec leur fils qui entrait en maternel à Saint-Georges, tandis que lui est resté à Québec avec leur fille qui se trouvait en CPE là-bas.

« On était comme une famille séparée mais toujours ensemble, c’était bizarre comme contexte. C’était complexe pour les enfants et pour nous. Ça a aussi été beaucoup de changement alors pour m’en sortir j’ai commencé à courir. »

Partager ce bien-être
Marie-Noël a couru son premier semi-marathon en 2019 lors du Défi beauceron. Bien qu’elle n’ai pas amassé d’argent spécialement, elle l’a fait pour soutenir son conjoint et la cause des personnes souffrantes de stress post-traumatique. 

« Pour moi courir c’est le fun, c’est bon pour la santé physique et mentale, mais il faut qu’il y ait autre chose derrière. Je veux le joindre à une cause. »

Avec tout ce qui s’est passé pendant la pandémie et tous les feminicides qui ont eu lieu, cette Beauceronne a eu l’idée du projet « une course en cadeau ». 

« Je trouve que la situation est urgente pour qu'on aide ces femmes-là. C’est donc moi qui ai contacté le Havre l’éclaircie pour leur offrir ce partenariat. Pour l’argent, je n’avais pas d’objectif précis, je me disais que plus j’allais en amasser plus j’allais être contente. »

Depuis le 22 mars dernier, Marie-Noël s'entraîne quatre fois par semaine pour préparer le départ du marathon qui aura lieu le 2 octobre à partir de sa maison. Tout l'argent amassé sur sa cagnotte en ligne d'ici cette date sera reversé à l'organisme.

Elle avait imaginé un projet peut-être un peu plus gros mais tout s’est compliqué avec la pandémie. Pour faciliter les choses, elle souhaite finalement courir seule. Cependant, elle est actuellement dans l’organisation d’un éventuel événement.

« J’aimerais enregistrer le nom Une course en cadeau pour faire une fondation et courir toujours pour une cause en particulier, ça pourrait devenir plus gros. J’ai la tête pleine de projets, je ne veux pas arrêter de courir. »

Pour soutenir son projet, faites un don ici. 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.