Publicité
12 mars 2019 - 04:00 | Mis à jour : 12:02

La directrice générale Nathalie Poulin s'explique

Saint-Évariste cesse de déneiger ses trottoirs temporairement

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Les intempéries de l’hiver donnent des maux de tête a bien des municipalités en matière de déneigement. À Saint-Évariste, on a pris la décision temporaire d’arrêter de déneiger les quelque 250 mètres de trottoir, ne sachant plus où mettre la neige. 

La décision du conseil de ville a été annoncée sur la page Facebook de la municipalité jeudi dernier : il s’agit d’une première pour le village d’un peu plus de 500 habitants. 

La directrice générale, Nathalie Poulin, explique que la neige doit être soufflée sur les terrains puisqu'on n’a pas recours aux dépôts à neige. Or, les maisons sont très près du chemin, il n’y a donc simplement plus d’espace pour procéder au déneigement. Certains citoyens qui voyaient les quantités de neige s’accumuler sur le terrain se sont plaints à leurs élus municipaux. 

La sécurité toujours au rendez-vous 

Mme Poulin assure que le non-déneigement des trottoirs n’affectera pas la sécurité des piétons. 

« Il n’y a plus d’école dans le village et les gens qui se déplacent à pied ne sont pas très nombreux. »

L’accotement sera d’ailleurs bien dégagé pour ceux qui souhaitent circuler à pied. Selon la directrice générale, il serait même plus facile de se déplacer sur l’accotement situé face au trottoir, de l’autre côté de la rue. 

Cette dernière souhaite rappeler qu’il s’agit d’une décision temporaire et que des solutions sont à l’étude.

À la discrétion des municipalités 

Au niveau de la loi, le déneigement des trottoirs est une compétence municipale ; chaque ville peut choisir de procéder ou non à cette opération. 

Le Code municipal du Québec et la Loi sur les cités et villes régissaient auparavant l’entretien des chemins. Cette dernière, datant de 1916, stipulait que la municipalité devait faire « tout ce qui est son pouvoir pour que la voie publique puisse servir à l’usage auquel elle est destinée, et ce, malgré les coûts impliqués. »

Toutefois, ces dispositions ont été abrogées lors de l’adoption de la Loi sur les compétences municipales et la Loi sur la voirie. Les municipalités jouissent désormais d’un important pouvoir discrétionnaire en la matière.

Ailleurs au pays, certaines grandes villes obligent les citoyens à déneiger leur parcelle de trottoir eux-mêmes. C’est le cas pour Calgary qui distribue des amendes de 150$ à ceux qui n’ont pas dégagé dans un délai de moins de 24 heures la portion qui leur est assignée. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.