Publicité

14 mai 2021 - 08:00 | Mis à jour : 08:29

CAA-Québec

Plus que quelques jours pour élire les pires routes du Québec

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 1

Ce n'est plus une légende, mais bien un fait, les routes du Québec sont les pires au pays. Pour marquer cela, CAA-Québec présente annuellement le palmarès des Pires routes et il ne reste plus que quelques jours pour élire la pire d'entre elles pour l'édition 2021. 

En date du 12 mai, le podium se présente ainsi : « Ferry Ramp » de Matane au premier rang, suivi du Chemin du 3e-Rang-du-Bic à Rimouski et de la rue Main à Hudson.

Ouverts depuis le 20 avril dernier, les votes se terminent le lundi 17 mai sur piresroutes.com.

« Le palmarès des pires routes du Québec est un bon outil citoyen pour attirer l’attention des dirigeants sur l’état de certaines routes et même de possibles tronçons dangereux à travers la province », a souligné Sophie Gagnon, vice-présidente Affaires publiques et sécurité routière. « Souhaitons que la voix citoyenne permette de bonifier la qualité de vie de tous les usagers de la route en leur offrant des infrastructures routières sécuritaires et en bon état. »

Pourquoi voter, selon CAA-Québec ? « Pour que tous les usagers de la route aient accès à un réseau routier efficace et sécuritaire en insistant auprès des décideurs sur l’importance d’un bon entretien des voies en général. Rappelons qu'on s’engage à transmettre un rapport aux autorités responsables des routes figurant dans notre top 10 », de spécifier l'organisme par voie de communiqué.

Une campagne qui marche
La route «championne» en 2019 a été le boulevard Gouin Est à Montréal. Corinne Tastayre, affectueusement surnommée «Mme Gouin» dans certains médias, a mené de front une campagne citoyenne en vue de sensibiliser la Ville de Montréal à la nécessité de nouveaux aménagements pour ce tronçon.

Résultat : la ville a lancé le « Projet Poussette » qui a permis l’apparition de huit kilomètres de nouveau pavage ainsi que l’aménagement d’un corridor piétonnier, d’une piste cyclable bidirectionnelle et d’une voie de circulation au bénéfice des citoyens de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a souligné la fin de ces travaux en août 2020.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • le pire chemin u Québec aller de mon Saint Michel a Parent 150 km de terre pas de gravelle 3 heure a le faire il na pas pire au canada

    routier - 2021-05-14 08:35