Nous joindre
X
Rechercher

Le contrôle coercitif, c’est quoi?

26 février 2022 | publié à 10:00

" Imagine que tu rencontres un homme qui semble être ton partenaire idéal. Dans les débuts, il s’intéresse beaucoup à toi, à tes amis, à ta famille, tes passions, etc. Tu es flattée de l’attention qu’il te porte. Après quelques semaines de relation, il t’envoie plusieurs textos par jour pour te dire qu’il tient à toi. Tu es en amour. Il te fait sentir bien. Cette lune de miel persiste encore quelques mois, puis au fil du temps, il insiste pour que tu restes avec lui parce qu’il t’aime et s’ennuie quand tu n’es pas là. Tu acceptes pour lui faire plaisir. Puis la situation évolue, tes sorties diminuent et tu vois moins tes amies, car il fait des commentaires négatifs sur elles; tu ne portes plus certains vêtements parce qu’il ne les aime pas; il se met en colère quand tu arrives du travail 15 minutes plus tard qu’à l’habitude. Il se fâche constamment sur des petits détails. Tu marches sur des œufs avec lui. Tu changes ton comportement pour répondre à ses désirs. Tu excuses ses gestes et ses paroles et tu te dis qu’il t’aime malgré tout. " 

On parle de contrôle coercitif dans une relation lorsque l’un des partenaires a une emprise psychologique sur l’autre. En d’autres mots, c’est quand l’agresseur utilise la contrainte pour forcer l’autre à agir d’une certaine façon afin d’obtenir ce qu’il désire. Ces comportements semblent de moindre gravité aux premiers abords. Toutefois, si l’on considère l’ensemble des actes, nous réalisons que les droits fondamentaux de la victime sont bafoués (liberté, dignité, sécurité). Le contrôle coercitif comprend deux stratégies, soit la coercition et le contrôle.  

Coercition
Le concept de la coercition se concentre sur l’effet cumulatif et invisible des stratégies de l’agresseur pour obtenir ce qu’il souhaite dans l’immédiat. Plusieurs méthodes sont alors utilisées :

  • Actes de violence
  • Intimidation
  • Menaces
  • Dénigrement
  • Harcèlement
  • Humiliation

Contrôle
La notion de contrôle se matérialise par le fait que l’agresseur prive la femme de ses droits en lui dictant ses choix et en la privant de ressources d’aide. S’ajoute à cela, l’imposition de règles à suivre afin de diriger les comportements de la victime. L’agresseur peut exercer son contrôle sur la femme dans ses tâches, la gestion de ses finances, ses déplacements, son apparence, ses relations avec son entourage et ses relations sexuelles.

À force d’être exposée à ce type de contrôle, la femme n’a plus de repères et son estime d’elle-même est grandement affectée. Les intervenantes en maison d’hébergement qui évaluent la violence conjugale sous l’angle du contrôle coercitif assurent la sécurité des femmes et des enfants et garantissent leur liberté.

Et l’aspect juridique dans tout ça? 
Au Canada, le contrôle coercitif n’est pas encore reconnu officiellement auprès des acteurs judiciaires. En octobre 2020, un projet de loi C-247 a été déposé à la Chambre des communes. La conduite coercitive serait passible d’un emprisonnement maximal de cinq ans. Jusqu’à présent l’Angleterre, l’Écosse et l’Irlande sont les premiers pays à avoir fait du contrôle coercitif une infraction criminelle.  

Tu as un doute sur ta relation. Tu aimerais pouvoir en parler sans jugement.
Appelle-nous!

Par Véronique Mercier

Source : Contrôle coercitif, Outils complémentaires au guide d’accompagnement, Refuge pour les femmes de l’ouest de l’Île, Quelles sont les stratégies du contrôle coercitif? 

Visionner tous les textes de la chronique Havre l'Éclaircie


 418 227-1025  -  1 800 709-1025
https://havre-eclaircie.ca/
https://www.facebook.com/havreleclaircie/
https://www.instagram.com/havre_eclaircie/

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.