Publicité

Blogue Société historique Sartigan, par

14 septembre 2019 - 13:00

LA COMPAGNIE FORESTIÈRE BROWN CORPORATION

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Cette importante entreprise fut fondée en 1868 à Portland (Maine) par les frères William et Lewis Brown, sous le nom de Brown Company. Ils vinrent établir une importante succursale à Saint-Georges en 1870 pour y faire le commerce du bois. Tout ce commerce se faisait par des contrats octroyés à des contracteurs et sous-traitants locaux, ce qui pouvait donner à ceux-ci en moyenne 600 contrats par an, de sorte qu'ils ont fourni du travail à des milliers de beaucerons pendant plusieurs décennies. La Brown Corporation eut comme premier gérant à Saint-Georges M. William John Brady qui occupa cette fonction pendant plus de 25 ans. Vers 1900, ils construisirent un imposant édifice pour y établir leurs bureaux, au coin de la route nationale (aujourd'hui 5e avenue) et de la 91e rue (photos 1 et 2). Ce bel immeuble servit aussi de maison pour Jos Gosselin, leur chef forestier jusqu'en 1950, après quoi c'est devenu l'Auberge Saint-Georges Inn (fondée par M. Léo Grenier). Vers 1915, ils érigèrent une superbe résidence juste à côté, pour y loger leur gérant Brady. Cette maison était d'un style nouveau pour l'époque, genre bungalow bourgeois, en briques, au plan complexe. Elle existe encore (photo 3), superbement conservée.

À l'époque des années 1900, l'essentiel du transport des billots se faisait par la drave, la Brown ayant acquis le droit de flottage sur 37 rivières au Québec, dont, dans la Beauce, la Chaudière. la Famine, Cumberland, la Du Loup, Stafford, la Pozer, le Ruisseau Gilbert, etc. Une compagnie plus modeste, la Sillsby, s'était construit un moulin sur la rivière Famine en 1906, à environ 2 km du pont actuel (photo 4). Il brûla en 1907, ce qui n'empêcha pas la Brown de l'acheter en 1910, continuant d'utiliser la rivière Famine pour transporter le bois. La drave sur les rivières était un moyen économique d'amener le bois au moulin, mais il y avait un grand inconvénient: les sautes d'humeur de la température. Ce n'est pas tout d'y faire flotter les billots, encore faut-il les récupérer rendus au moulin. Or la terrible inondation de 1917, qui haussa le niveau de l'eau de 30 pieds, empêcha l'interception du bois emporté par le courant d'une extrême violence. Les billots se ramassèrent dans le fleuve Saint-Laurent. La Brown a alors subi des pertes d'un million de dollars en raison du bois perdu. Après plusieurs décennies d'intense activité, la compagnie Brown a mis fin à ses affaires au Canada en 1954, alors qu'elle a vendu tous ses actifs à la Canadian International Paper (CIP).

Photos du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: