Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

En 2017, le CLD Robert-Cliche a davantage écouté les entreprises de la région

durée 14h55
21 mars 2018
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Alex Drouin, Journaliste

Voir la galerie de photos

Pour l’année 2017, le Centre local de développement (CLD) Robert-Cliche a fait savoir qu’il avait été davantage à l’écoute des entreprises.

À lire également : Avec un record de 27 nouveaux membres, le CLD Robert-Cliche dresse un bilan positif de son action (2017)

C’est lors de son bilan annuel mercredi matin (21 mars) que le président Serge Jacques, le directeur général Daniel Chaîné et le préfet Luc Provençal que le CLD a dressé un bilan d’un peu plus d’une heure.

Le CLD a rencontré plusieurs entreprises et selon M. Jacques, les visites ont permis de prendre le pouls exact des besoins des entreprises, et ce, à la source plutôt qu’à la surface.

« On veut aider les entreprises en allant chercher du monde de l’extérieur et on a participé au Salon de l’immigration à Montréal », a-t-il mentionné en ajoutant que son équipe avait récolté près de 600 curriculums vitae lors du passage dans la métropole.

À cela, ajoutons les quelques autobus de personnes de l’extérieur qui sont venus visiter la région.

17 nouvelles entreprises dans la région

L’année 2017 a vu l’implantation de 17 nouvelles entreprises dans la région : cinq à Beauceville, quatre à Saint-Victor, trois à Saint-Joseph, deux respectivement à Tring-Jonction et à Saint-Alfred ainsi qu’une à Saint-Odilon.

Les Fonds locaux d’investissement (FLI/FLS) de la MRC Robert-Cliche connaissent un record de performance avec des aides financières versées qui ont totalisé 1,2 M$ répartis entre 19 projets.

« Ce succès démontre que les entreprises font preuve de vision et de grand dynamisme, notamment au niveau des investissements, pour favoriser leur expansion », a expliqué le président.

« Le lien de confiance établi entre les entrepreneurs, le milieu et le CLD est la pierre angulaire pour anticiper les actions à mener et pour assurer la croissance des entreprises », a commenté le préfet de la MRC Robert-Cliche, Luc Provençal.

Le CLD a également accueilli 60 projets pour validation d’idées d’affaires en plus d’un surplus budgétaire de 53 000 $ pour 2017.

Des priorités pour 2018

Lors de la conférence, les priorités de 2018 ont également été annoncées et seront réparties comme suit :

• développement d’entreprises ;

• promotion du dynamiste entrepreneurial ;

• développement des communautés ;

• développement des affaires.

À noter que le nombre de représentants manufacturiers passera de trois à quatre prochainement. « C’est une préoccupation d’avoir des personnes qui vont nous sensibiliser davantage quant aux besoins des entreprises et des commerces, a indiqué M. Provençal. On a des jeunes entrepreneurs qui veulent s’impliquer et on ne voulait pas mettre de côté la dynamique de ces jeunes. »

 

 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Quoi faire en fin de semaine?

Voici quelques suggestions d'activités sportives, culturelles et communautaires qui se tiendront en Beauce au cours de la présente fin de semaine. Samedi 2 juillet Lave-O-thon des pompiers de Vallée-Jonction Il s'agit de la 20e édition de cet événement qui amasse des fonds pour les organismes communautaires de la municipalité. Où : ...

30 juin 2022

Fête du Canada : ouvert ou fermé ?

Ce vendredi, plusieurs Canadiens seront en congé pour la fête du Canada. Bien que les Québécois ont plus tendance à célébrer cette journée en déménageant, il n’en demeure pas moins que d’autres aimeront bien profiter de cette pause. Toutefois, il est important de bien vérifier les services qui sont disponibles cette journée Voici une liste non ...

30 juin 2022

Abaissement du niveau de la rivière Chaudière

La Ville de Saint-Georges informe les utilisateurs du plan d’eau en amont du barrage Sartigan que le niveau de la rivière Chaudière sera abaissé de 0,5 mètre en bas du niveau des déversoirs, du lundi 4 juillet au vendredi 8 juillet.   L’abaissement du niveau de la rivière Chaudière est nécessaire afin de permettre à  l’entrepreneur Cimota de ...