Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le magasin est sur la 1er Avenue à St-Georges

Le M2 Boardshop a ouvert officiellement son nouveau magasin

durée 04h00
1 avril 2019
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Voir la galerie de photos

L’ouverture officielle du M2 Boardshop a eu lieu samedi le 30 mars. Le magasin a déménagé de ses locaux du Boulevard Lacroix pour aménager sur la 1re Avenue à Saint-Georges.

À lire également: 
Le M2 Boardshop à St-Georges déménagera en février

L’évènement se voulait festif et surtout attrayant pour les jeunes qui sont la principale clientèle du magasin de planches et vêtements de sport. La 113e Rue fut fermée pour accueillir un « rail jam » où les amateurs et les professionnels de la planche à neige ont montré leurs prouesses.

Nouveau propriétaire et nouveau local

L’entreprise est détenue depuis mai 2018 par Dave Gilbert qui est également directeur de l’entreprise Les Joints DG inc.

Le nouveau bâtiment appartient désormais à M. Gilbert mais c'est Pierre Poulin qui en a fait les plans. Autant l’extérieur que l’intérieur rappellent une ambiance de chalet rendant l’expérience chaleureuse. La boutique plus grande que la précédente s’étale sur deux étages.  

« On a une bonne réponse. Au début, j’avais peur du déménagement. Dès la première journée, on a fait des bonnes ventes. » Dave Gilbert

Un propriétaire à l’écoute de sa clientèle

Dave Gilbert pense tout comme homme d’affaires à faire des profits, mais également ils pensent aux besoins des jeunes de la ville. Il pense important de les retenir localement.

« Je trouve à Saint-Georges que ça manque un petit peu d’activité. Tranquillement pas vite ça s’en vient. Moi je suis de la génération qui a souffert du peu d’activités qu’on avait. Si on n’est pas capable de garder les jeunes à Saint-Georges, c’est avec des affaires de même et des activités que tu vas garder les jeunes. »

Il a vite compris que les réseaux sociaux étaient le meilleur moyen d’atteindre sa clientèle utilisant Facebook et Instagram.

« J’ai beaucoup de monde de l’extérieur qui vienne à la boutique. Tout ce qui est limitrophe de Saint-Georges : de Mégantic, Thedford, des passants. Quand il y a des jeunes qui viennent en tournoi ils viennent tous chez nous. »

Le nouvel emplacement est plus proche du « Skate-park » et du Centre sportif Lacroix-Dutil qui risque d’amener plus de visiteurs tout en revitalisant le coin.

Une ouverture réussie

Les gens de tous les âges étaient au rendez-vous, malgré le temps gris et humide. Le Maire de Saint-Georges qui était sur place ne serait pas fermé à d’autres idées d’activités comme celles du « rail jam ».

Le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, était venu féliciter Dave Gilbert pour cette belle réussite qui touche les jeunes et la population locale.

Le magasin existe depuis 22 ans et a repris un nouveau départ.   

« Dans la catégorie de business que je suis, il n’y en a pas d’autres au Québec comme le mien. Je voulais vraiment ramener l’esprit des années 90. J’ai fait un petit retour aux origines . »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Essence : Chaudière-Appalaches parmi les régions qui payent trop cher

Le territoire de Chaudière-Appalaches fait partie des dix régions où la marge au détail du prix à la pompe de l'essence tourne autour de 20 cents/litre. L'organisme CAA-Québec dénonce cette situation. En effet, dans les derniers jours, il y a eu d’importantes baisses des indicateurs pétroliers et pourtant les stations-service tardent à descendre ...

Relance du projet de construction du 510 Cameron

Le Groupe Grenier vient d'annoncer, par voie de communiqué de presse, la relance de la construction de l’édifice commercial et professionnel du 510 de la route Cameron à Sainte-Marie-de-Beauce. La première pelletée de terre du chantier est prévue en avril 2023 pour ce bâtiment, d'une superficie totale de 45 000 pieds carrés, qui s'élèvera tout ...

27 novembre 2022

Inégalités salariales: c'est comme si les femmes travaillaient gratuitement pendant plus d'un mois

Alors que la Loi sur l'équité salariale fêtait les 26 ans de son adoption le 21 novembre dernier, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) rappelle que, malgré tout le chemin parcouru, il reste encore du travail à faire pour atteindre cette équité et qu'une loi avec plus de mordant est nécessaire pour y arriver. « Comme le signalait l'Institut ...