Publicité
4 février 2020 - 09:32 | Mis à jour : 09:44

Dîner-conférence de la Chambre de commerce de Saint-Georges

L'anxiété a un impact direct sur la pénurie de main-d'oeuvre

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Jeudi dernier, le 30 janvier 2020, au centre de congrès et hôtel Le Georgesville, une cinquantaine de personnes ont participé à l’activité dîner-conférence Quantum Images de la Chambre de commerce de Saint-Georges.

Ce deuxième dîner-conférence portait sur l’anxiété et les coûts significatifs pour les employeurs. Le conférencier était Guillaume Rancourt, Consultant Psychofamilial, T.E.S de formation et fondateur de la Clinique de L’Enfant. Selon M. Rancourt, la pénurie de main-d’œuvre a un lien direct avec l’anxiété et la dépression. Il ajoute également que les deux facteurs qui favorisent l’anxiété au travail sont la charge de travail et les relations humaines.

Dans le cadre de sa conférence, il a notamment été question de la qualité des relations de travail, du droit à se débrancher, des impacts de travailler pour des bourreaux de travail ainsi que de la relation entre la pénurie de personnel et le carnet de commandes des entreprises.

« Il est important de former les gestionnaires pour détecter les signaux d’alarme de l’anxiété. La qualité de la relation entre l’employeur et son employé est la clé. Encourager la prise de pause, être à l’écoute et ne pas critiquer ses employés sont des moyens de réduire l’anxiété au sein de son entreprise », indique M. Guillaume Rancourt.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.