Publicité

19 mai 2020 - 12:15 | Mis à jour : 12:21

La chaîne compte une boutique au Carrefour Saint-Georges

La société Reitmans se place à l’abri de ses créanciers

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

La société Reitmans Canada, qui se spécialise dans le commerce de détail de vêtements pour femmes, vient d'annoncer aujourd'hui qu'elle demande la protection en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies  en vue de faciliter sa restructuration opérationnelle, commerciale et financière. La demande en vertu de la LACC sera entendue par la Cour supérieure du Québec aujourd'hui.

Elle compte une franchise au Carrefour Saint-Georges et l'entreprise poursuit ses activités sur tous ses sites Web de commerce électronique ainsi que dans tous ses magasins au fur et à mesure qu'ils rouvriront, a laissé savoir la porte-parole médias, Martine Robert.

La société, dont le siège social est à Montréal, compte environ 6 800 employés et 576 magasins partout au pays, dont 259 Reitmans, 106 Penningtons, 80 RW & CO., 77 Addition Elle et 54 Thyme Maternité.

La procédure, aux termes de la LACC permettra à la Société de mettre en œuvre un plan de restructuration « qui tient compte des incidences de la COVID‑19 et vise à rebâtir une entreprise plus résiliente et positionnée en vue de sa réussite à long terme », peut-on lire dans le communiqué de presse émis ce matin.

Mme Robert n'a pu indiquer pour l'instant ce qu'il adviendra de la boutique de Saint-Georges au cours de la restructuration de la société Reitman's qui cherchera à optimiser son réseau de magasins au Canada.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.