Publicité

29 mai 2020 - 06:00

Entrevue vidéo EnBeauce.com

Les affaires durant la pandémie de la COVID-19: entretien avec Éric Wazana de Beauce Jeans

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

L'entreprise Beauce Jeans, qui a son usine à Saint-Côme-Linière, a été parmi les premières au pays, avant même l'appel du premier ministre François Legault, à convertir ses opérations pour être en mesure de répondre à la demande de matériel de protection personnelle et des uniformes pour les travailleurs de la santé en raison de la crise du coronavirus.

Dans le cadre d'une entrevue vidéo accordée à EnBeauce.com, Eric Wazana, co-propriétaire de Beauce Jeans, explique comment il a fallu complètement changer le plancher de production pour être en mesure, avec les équipes, de développer des patrons de vêtements médicaux. En temps normal, cette entreprise est la plus grande usine de confection de jeans au Canada.

« Nous avons investi massivement en équipement pour produire cette lignée. Lorsque la crise sera terminée, nous n'allons pas abandonner celle-ci, ne serait-ce que pour assurer au Québec et au Canada, une auto-suffisance dans le domaine », de dire en substance le confectionneur.

Si bien que l'entreprise a quelque 150 postes à combler dans ses installations en Beauce pour assurer une production maximale (pour info: [email protected]).

Écoutez l'intégrale de l'entrevue vidéo avec Éric Wazana dans le cadre de notre série « Les affaires durant la pandémie de la COVID-19 ».

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.