Publicité

26 juin 2020 - 13:30 | Mis à jour : 13:30

L'autocueillette commence

Lancement de la saison des petits fruits en Chaudière-Appalaches

François Provost

Par François Provost, Journaliste

La saison de l’autocueillette est officiellement lancée en Chaudière-Appalaches et la récolte s’annonce plutôt prometteuse, annonce l’Union des producteurs agricoles de Chaudières-Appalaches (UPA).

À chaque année, les petits fruits des producteurs agricoles québécois doivent passer à travers une série d'intempéries pour finalement parvenir à nos assiettes la saison venue.

Ainsi, les plants de fraises de la région ont dû passer à travers les averses de pluie en décembre, un printemps un peu trop frais en début de saison et les dernières canicules du moment, mais finalement, leurs petits fruits arrivent quelques jours plus tôt qu’à la normale.

L’ensemble de ces facteurs amènent donc les spécialistes de l’UPA à affirmer que la saison des « fraîches » sera correcte cette année, avec des fraises au calibre légèrement plus petit, mais en quantité suffisante.

Autocueillette
En contexte de manque de main d'oeuvre, relié entre autres à la pandémie de COVID-19, la permission de pratiquer l'autocueillette, annoncée la semaine dernière, a été particulièrement bien accueillie par la communauté des producteurs agricoles.

La pratique de l'autocueillette a déjà débutée chez plusieurs producteurs, les autres commenceront dans les prochains jours. La fraise pourra y être cueillie en abondance jusqu’à la mi-juillet et même plus longtemps chez certains agriculteurs.

La camerise sera récoltée pratiquement en même temps que la fraise. La framboise sera quant à elle prête vers la mi-juillet, tandis que le bleuet en corymbe sera disponible durant tout le mois d’août jusqu’à la mi-septembre.

L’autocueillette pourra se faire en famille comme à l’habitude. Par contre, quelques mesures sanitaires de base ont été mises en place, dont celles des deux mètres, et d’autres pouvant varier d’un producteur à l’autre. Le mieux restera toujours d’appeler son producteur avant de s’y rendre, question d’éviter les déceptions. 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.