Publicité

31 juillet 2020 - 09:30

L'autocueillette toujours populaire

La saison du bleuet est lancée en Chaudière-Appalaches

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 2

Le beau temps de cette année entraîne un début légèrement précoce de la saison du bleuet en corymbe. L’authentique bleuet géant d’ici est disponible partout en Chaudière-Appalaches, et ce, jusqu’au début de septembre.

Les fermes ouvertes à l’autocueillette sont nombreuses et les produits dérivés sont disponibles en grande quantité. 

Peu importe où l’on se situe en Chaudière-Appalaches, il y a une bleuetière à proximité. Activité agréable à faire en famille ou en couple, l’autocueillette peut se révéler être un excellent prétexte pour découvrir des attraits et paysages insoupçonnés de la région.

Pour connaître les endroits, on peut consulter les diverses plateformes numériques du Regroupement des bleuetières de la Chaudière-Appalaches qui regorgent de contenu sur le fruit vedette du mois d’août.

L’autocueillette demeure sans contredit le moyen le plus sûr et agréable d’accéder à un bleuet frais. Sachez que les producteurs ont redoublé d’efforts pour conserver l’accès aux diverses installations visant à bonifier l'expérience : restaurants et comptoirs de crème glacée, jeux pour enfants, mini-fermes, aires de pique-nique et découverte de produits transformés.

Les règles sanitaires avec lesquelles tous sont déjà familiers ont soigneusement été mises en place pour que cette activité  demeure un véritable rituel annuel pour les familles de la région.

Jean-Yves Goulet, président du Regroupement, tient à rappeler aux gens « qu’aller cueillir un bleuet local, c’est faire le plein de santé : la santé pour le corps avec sa très forte teneur en antioxydants et son faible apport calorique, mais aussi la santé pour l’économie locale en encourageant des entreprises d’ici! » 

La saison
Selon Christian Lacroix, conseiller en horticulture au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), les plants ont bien traversé l’hiver.  Le temps sec de mai et de juin n’a pas eu de conséquences importantes puisque la majorité des bleuetières sont irriguées.

Les bleuets de Chaudière-Appalaches seront bel et bien géants encore cette année. Il n’y a pas de craintes à avoir de ce côté !  Rappelons également que la région est choyée en bleuetières : près de 65 producteurs entretiennent plus de 210 000 plants sur une superficie estimée à environ 210 acres.  Globalement, c’est plus d’un million de livres de bleuets qui attendent les amateurs de ce petit fruit santé. 

M. Lacroix mentionne aussi que ceux qui ont hâte à l’ouverture des champs seront ravis de savoir que la saison est en avance de près d’une semaine. Les canicules vécues depuis la fin mai y sont pour quelque chose.  En fait, au moment d’écrire ces lignes, plusieurs bleuetières sont déjà ouvertes, même si c’est à partir du début août que l’abondance sera à son comble.  

Formé en 2012, le Regroupement des bleuetières de la Chaudière-Appalaches réunit une vingtaine de bleuetières membres. Cette coopérative de producteurs vise à faire connaître le bleuet en corymbe de la Chaudière-Appalaches, ainsi que l’autocueillette à la ferme auprès du grand public, tout en faisant rayonner les bleuetières d’ici.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)

  • Chaque été de mon enfance on allait chez mes grands-parents maternels qui demeuraient sur l’avenue Lambert, à Beauceville ouest, donc du « bon côté » i.e. du côté de l’église et non de l’autre, celui des hôtels !

    Votre article sur les bleuets, un fruit que j’ai toujours adoré me rappelle une découverte.

    L’autre côté de la rue, il y avait une maison où demeurait un jeune garçon sensiblement du même âge que moi.

    Un jour, et mon souvenir est encore tout frais, je découvrais collé sur le mur côté sud de celle-ci un petit arbuste contenant des petits fruits d’un rouge à la fois vif et transparent, d’un goût succulent .......la gadelle.

    Je cherche toujours où me procurer de ces plants, à qui je pourrais facilement dédier un espace...à côté de mes 2 bleuétiers ?

    André - 2020-08-01 11:11
  • Les bleuets de la Bleuetière Fecteau de St-Ludger, très délicieux et délicieux! Miam

    Marie - 2020-08-01 11:31