Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue vidéo EnBeauce.com

Prix du bois d'oeuvre: un entretien avec le président de l'APBB, Éric Cliche

durée 06h00
18 septembre 2020
2ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Voir la galerie de photos

Dernièrement, êtes-vous allé vous acheter quelques « 2 X 4 » pour vos petits projets de rénovation? Vous avez sûrement constaté, au moment de payer, que le prix du bois d’œuvre avait atteint de nouveaux sommets dans les derniers mois, notamment depuis de la début de la crise du coronavirus.

Mais il apparaît que les producteurs, ceux qui effectuent la coupe, ne récoltent que les miettes de cette manne alors que le prix offert pour les billots est à peine plus élevé que ce qu'il était à pareille date l'an dernier.

« Le rythme actuel des livraisons de billots de sapin-épinettes dans les moulins va augmenter considérablement en 2020. J’ai pourtant de la difficulté à me réjouir de cette situation, puisque ceux qui en profitent vraiment sont très certainement les scieries et, dans une moindre mesure, les entrepreneurs forestiers et les transporteurs. Du point de vue de la mise en marché, l’année 2020 est très particulière. Cela amène l’Association à se questionner sur la place qu’occupe le propriétaire forestier dans le modèle économique actuel », a écrit le président de l'Association des propriétaires des boisés de la Beauce, Éric Cliche, dans son éditorial du Bulletin forestier qui vient de paraître.

Dans une entrevue vidéo qu'il a accordée à EnBeauce.com, et dont vous pourrez écouter l'intégrale en accompagnement de cet article, il explique que la dernière pointe de tarte va au producteur et que les moulins multiplient les façons de payer le bois (au pmp, à la corde, à la tonne métrique ou impériale, au mètre cube solide), afin d’être plus performant dans leurs réceptions de bois et se différencier de leurs concurrents.

Éric Cliche estime que les producteurs ont une part de responsabilité dans la situation actuelle « puisque nous contribuons à cette désorganisation en choisissant de ne pas nous impliquer collectivement dans la mise en marché. »

Un point qui fera sûrement l'objet de discussions lors des assemblées générales annuelles du Plan conjoint des producteurs de bois de la Beauce et celle de l'APBB, qui auront lieu en web diffusion les 14 et 20 octobre prochain.

Écoutez l'intégrale de l'entretien vidéo avec Éric Cliche.

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • JB
    Jeannot beaulieu
    temps Il y a 1 an et 9 mois
    Voilà déjà quelques années je vous disais tous en AGA de la FPFQ. COMMENT ON EST DEVENU ASSEZ MOUTON POUR SE LAISSER MANGER LA LAINE SUR LE DOS COMME ÇA SANS RÉAGIR. PERSONNE N’A EU DE RÉACTION SUR CE QUE JE VOUS DISAIS. C’EST CE QUI SE PRODUIT QUAND ON SE LAISSE FAIRE J’ESPÈRE QUE PROVINCIALEMENT ONT VA RÉAGIR AVEC FORCE. IL EST TEMPS QUE LE PLAN CONJOINT PROVINCIAL VOIT LE JOUR POUR MONTRER À L’INDUSTRIE QU’ONT ES PAS DES MOUTONS.
  • JB
    Jeannot beaulieu
    temps Il y a 1 an et 9 mois
    Tu as raison Éric. Les producteurs sont les seul responsable de leur sort mais il n’est pas trop tard pour montrer à ll’industrie que c’est fini l’esclavage

RECOMMANDÉS POUR VOUS


28 juin 2022

Isabelle Le Ber nommée présidente-directrice générale de l'ÉEB

Le conseil d’administration de l’École d’Entrepreneurship de Beauce (ÉEB) vient de nommer Isabelle Le Ber à titre de présidente-directrice générale, devenant ainsi la toute première femme à occuper la fonction au sein de cet organisme. En poste comme directrice générale depuis 2015, elle succède à Martin Deschênes, qui a agi comme président ...

28 juin 2022

Un bureau d’information touristique de la Beauce à Saint-Georges

La ville de Saint-Georges a désormais un bureau d’information touristique de la Beauce. Le 23 juin, une trentaine d’élus, de partenaires et d’alliés ont assisté à l'inauguration de ce nouveau bureau situé au 12006, 1re avenue (local adjacent à la savonnerie Histoire de Bulles). Cette initiative est celle de Destination Beauce. Le conseil ...

28 juin 2022

Le Manoir Lac-Etchemin change de mains

Établi depuis 1949, le Manoir Lac-Etchemin vient de changer de mains et est devenu la propriété de l'homme d’affaires et entrepreneur Nicolas Côté, qui compte plus de 15 années d’expérience dans l’immobilier. De même, l'établissement sera dorénavant géré par Paul Chabot, à titre de directeur de l’hébergement. Aussi,  on a profité de ce ...