Publicité

20 décembre 2020 - 16:15

Relance économique

Québec propose sa Stratégie nationale de production de bois

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le gouvernement du Québec veut faire du secteur forestier un incontournable dans la relance économique du Québec et la lutte contre les changements climatiques.

C'est pourquoi cette volonté est appuyée par des initiatives clés dont font partie deux volets importants, soit la Stratégie nationale de production de bois et la Politique d'intégration du bois dans la construction.

Par son envergure, la Stratégie nationale de production de bois place le secteur forestier au centre de l'activité économique du Québec et de ses régions. Elle permet d'envisager l'avenir de la production québécoise de bois avec confiance.

Toujours dans un contexte d'aménagement durable des forêts, l'objectif recherché est d'augmenter la valeur des forêts publiques et privées pour créer de la richesse, tout en jouant un rôle important dans la lutte contre les changements climatiques.

Pour y arriver, le gouvernement s'appuie d'une part sur les acquis environnementaux et sociaux des dernières années, notamment la gestion intégrée et régionalisée des ressources et du territoire, ainsi que sur les investissements sylvicoles effectués au cours des décennies précédentes.

D'autre part, il compte investir près de 250 M$ par année, au cours des cinq prochaines années, en travaux sylvicoles dans les forêts publiques du Québec. Ces investissements permettront d'atteindre les cibles de la Stratégie tout en contribuant à la lutte contre les changements climatiques.

À l'avant-plan de cette stratégie figurent les interventions suivantes :

- la maximisation de la production et de la récolte de bois ayant les caractéristiques recherchées par les marchés, et ce, en optimisant les investissements en forêt;

- la consolidation de la place du Québec comme leader mondial en aménagement durable des forêts;

- la contribution du secteur forestier aux objectifs de lutte contre les changements climatiques;

- l'intégration progressive des effets des changements climatiques et des mécanismes d'adaptation dans la planification forestière;

- le soutien à l'innovation;

- l'intégration des connaissances de pointe à la pratique forestière.

Politique d'intégration du bois dans la construction
L'utilisation du bois dans la construction est en croissance et sa contribution à la lutte contre les changements climatiques est reconnue. Choisir le bois comme matériau de construction, c'est utiliser une ressource locale, durable et renouvelable dont l'analyse du cycle de vie démontre une performance environnementale avantageuse.

C'est pourquoi le gouvernement dévoile sa nouvelle Politique d'intégration du bois dans la construction, qui repose sur cinq principes fondamentaux :

- favoriser le développement économique du Québec;

- contribuer à la lutte contre les changements climatiques;

- assurer la sécurité et favoriser le bien-être des occupants;

- miser sur l'acquisition de connaissances;

- promouvoir les multiples possibilités d'utilisation du bois.

La Politique s'arrime avec les autres stratégies et politiques gouvernementales, dont le Plan pour une économie verte.

Réactions
Les régions seront désormais mieux outillées pour utiliser les produits de la forêt comme instrument de développement économique, se réjouit le Regroupement des communautés forestières de la Fédération québécoise des municipalités (FQM).

«La Politique d’intégration du bois dans la construction est une bonne nouvelle pour les municipalités qui démontrent, depuis longtemps, un grand intérêt à intégrer le bois dans leurs constructions. D’ailleurs, l’enjeu de l’utilisation du bois dans les bâtiments a été abordé lors de chacun de nos Forums des communautés forestières. Pour rendre la Politique plus efficace, il sera important que les incitatifs pour la construction de bâtiments municipaux en bois qui existent présentement soient plus avantageux », a souligné Luc Simard, président du Regroupemen

Dans le même sens, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a accueilli elle aussi favorablement les deux initiatives dévoilées par le ministre Dufour. 

« Aujourd’hui, le gouvernement démontre l’importance du secteur forestier pour l’économie du Québec, mais aussi pour faire face aux changements climatiques. L’investissement de près de 250 millions $ par année pour les cinq prochaines années en travaux sylvicoles est une façon concrète de créer de la richesse pour nos régions, d’augmenter la valeur de nos forêts, autant publiques que privées, et surtout de capter du carbone de manière optimale », a soutenu le président du Comité sur la forêt de l’UMQ, Pierre Corbeil.

Pour sa part, l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (OIFQ) croit que l'intensification de l'aménagement forestier peut permettre d'augmenter la création de richesses pour les Québécois tout en maintenant l'apport des services environnementaux, de l'occupation du territoire, des loisirs et de la culture au sein du milieu forestier. Les objectifs et les moyens de la Stratégie sont clairs. Mais pour que cela se concrétise réellement sur le terrain, le MFFP et les utilisateurs du milieu forestier devront collaborer afin de revoir certaines de leurs façons de faire.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.