Publicité

30 mai 2021 - 16:15

Selon le syndicat des Teamsters

Beaubois est un modèle en matière de lutte contre la pandémie de COVID-19

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Les dirigeants de l’usine de la compagnie Beaubois, de Saint-Georges, ont mis en place une rigoureuse approche en matière de santé et sécurité pendant la pandémie de COVID-19.

C'est du moins l'avis de la Section locale 1999 du syndicat des Teamsters, qui représente les 160 travailleurs et travailleuses de l’usine qui oeuvrent dans le secteur de l'ébénisterie architecturale en Amérique du Nord.

Ainsi, une caméra thermique a été installée dans un corridor afin de contrôler la température corporelle des salariés qui entrent dans le bâtiment.

Aussi, les horaires de travail ont été organisés de manière à éviter les rassemblements des membres du personnel, précise le syndicat.

De plus les tables de la cafétéria sont nettoyées en profondeur et balisées afin de permettre aux travailleuses et travailleurs d’y prendre place sans risquer de toucher à une surface qui a été en contact avec le virus.

Toutes les personnes qui circulent dans l’usine doivent porter sur eux un traceur qui émet un signal visuel lorsque les gens approchent à moins de 2 mètres les uns des autres. Ce système permet également de retracer toutes les personnes qui étaient à proximité d’un travailleur qui est infecté à la COVID-19 et de prendre les mesures qui s’imposent pour effectuer un dépistage rapide.

Toutes ces mesures s’ajoutent à celles qui ont été demandées par la santé publique. Les travailleurs et les travailleuses ont bien accueilli ces nouveaux protocoles.

« Beaubois est un modèle en matière de santé et sécurité, fait remarquer le président de la Section locale 1999 du syndicat des Teamsters, Michel Héroux. Ça rassure nos membres et ça permet d’assurer que l’usine continue à fonctionner et permet de préserver les emplois à ces pères et ces mères de famille. »

Le syndicat indique aussi que la compagnie a aussi pris une approche originale afin d’inciter les employés à se faire vacciner en faisant tirer des montants d’argent à compter de 65 % et plus de taux de vaccination dans l’usine.

Également, l’entreprise libère ceux et celles qui veulent se faire vacciner.

« Le seul moyen de reprendre nos vies normales, de recommencer à se réunir, voyager, aller voir des spectacles, etc. c’est de se faire vacciner, explique Michel Héroux. Les dirigeants de Beaubois l’ont compris et je leur lève mon chapeau. »

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.