Publicité

26 juin 2021 - 15:00 | Mis à jour : 27 juin 2021 - 08:07

Un nouveau contrat de travail pour les 550 employés

Fin de la grève à l’abattoir Exceldor de Saint-Anselme

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Les membres du syndicat des 550 travailleurs de l'abattoir Exceldor de Saint-Anselme ont annoncé samedi après-midi avoir accepté la proposition de la médiatrice spéciale du Ministère du Travail mettant ainsi fin à la grève déclenchée le 24 mai dernier.

Réunis en assemblée générale le samedi 26 juin, les membres du syndicat des Travailleurs et Travailleuses unis de l’alimentation et de commerce, section locale 1991P (TUAC 1991P) de l’abattoir Exceldor à Saint-Anselme ont accepté à 66% le projet de règlement soumis par les médiateurs-conciliateurs du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS).

Le nouveau contrat de travail de six ans des quelque 550 employés est rétroactif au 1er août 2020.

Les syndiqués obtiennent donc des augmentations de salaire de 19,75% en cours de convention réparties rétroactivement du 1er août 2020 (augmentation de 8%)  et qui s'échelonneront en plusieurs étapes jusqu'en août 2025 (25,13$). Une augmentation de 6,5% sera effectuée à la signature en 2021 (23,85$).

Le syndicat et l’employeur ont également convenu de travailler de concert avec le MTESS sur une base régulière pour rétablir de meilleures relations de travail sur plusieurs enjeux rencontrées dans les dernières années. 

« Nous sommes heureux que le processus de conciliation ait fonctionné. Le nouveau contrant de travail apporte non seulement plusieurs améliorations aux conditions de travail des syndiqué(e)s, mais il prévoit également des mécanismes de réparation des injustices causées à nos membres depuis 2013 », déclare le président des TUAC 1991-P, Mario Maisonneuve.

Du côté patronal chez Exceldor, on se réjouit également de l'acceptation des membres du syndicat de la proposition de règlement.  C'est jeudi que la direction d'Exceldor avait annoncé qu'elle acceptait la proposition de la médiatrice spéciale.

« Pour mettre fin au gaspillage alimentaire et assurer l'approvisionnement des marchés, la partie patronale s'était déjà rangée derrière cette proposition, même si les termes de la nouvelle convention collective auront pour effet de redéfinir le marché de la volaille au Québec »,  peut-on lire dans un communiqué d'Exceldor. 

La coopérative avicole souhaite reprendre les activités de son usine de Saint-Anselme le plus rapidement possible, mais précise que la remise en route de l'usine de Saint-Anselme s'échelonnera sur plusieurs jours avant d'atteindre sa pleine capacité de production.

ERRATUM: Une version antérieure de ce texte mentionnait le vendredi 25 juin comme étant la date de l'assemblée générale. TUAC Canada a émis un communiqué pour corriger l'erreur qui s'était glissé dans le communiqué précédent.

À lire également:

Les employés de l'usine d'Exceldor de Saint-Anselme déclenchent une grève générale

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.